Santé : les médecins chefs de la zone Cémac en formation à Brazzaville

3
Santé : les médecins chefs de la zone Cémac en formation à Brazzaville
Santé : les médecins chefs de la zone Cémac en formation à Brazzaville

Africa-Press – Congo Brazzaville. Les gestionnaires de district sanitaire des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac) ont entamé, le 24 mai à Brazzaville, une formation continue sur la gestion du district sanitaire offerte jusqu’au au 2 juin par le Centre inter-Etats d’enseignement supérieur en santé publique d’Afrique centrale (Ciespac).

Réalisée dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui au Ciespac, la formation permet d’obtenir une certification officielle et regroupe tous les pays de la Cémac, à raison de deux apprenants par Etat.

Le Projet d’appui au Ciespac (Pro6pac) est de trois ans financé par l’Agence française de développement (AFD) et mis en œuvre par l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP). Il vise à renforcer le Ciespac, partenaire de l’École depuis 2017.

« Le thème de la gestion du district sanitaire n’a pas été choisi au hasard. Il est apparu comme un besoin prioritaire pour tous les pays d’Afrique centrale. Nous espérons pouvoir pérenniser cette formation les années à venir en veillant toujours un peu plus à garantir une assurance qualité dans le dispositif de la formation »,a commenté le Pr Pierre Marie Tebeu, directeur général du Ciespac.

Le district sanitaire est assimilé à une zone opérationnelle comprenant au minimum un centre de santé et un réseau de postes de santé. Il couvre une zone géographique pouvant épouser un département entier ou une partie d’un département.

« Les gestionnaires de district de santé de la zone Cémac doivent mieux faire leur travail pour qu’on puisse atteindre les objectifs de développement durable dans notre sous-région, c’est-à-dire une meilleure santé pour tout le monde d’ici 2030 »,a-t-il ajouté.

Des formations continues au Ciespac

La formation sur la gestion des districts de santé intervient après celle sur la recherche en santé. « Nous avons des formations continues et certifiées, courtes de deux semaines. 80% des problèmes de santé peuvent être résolus au niveau du district sanitaire. Les médecins chefs de district doivent gérer de manière pertinente, efficace et efficiente. Ils doivent être capables de bien gérer les ressources humaines, matérielles, financières et techniques. Enfin, le bénéficiaire c’est le malade », a expliqué le Dr Apollos Derguedbé Nebardoum, point focal de la formation continue au Ciespac.

Ainsi donc, le corpus des enseignements comprend, entre autres, la place du district par rapport au système de santé, le système de santé, la planification, le suivi et évaluation, les supervisions, la gestion des budgets et des finances, la gestion humaine, les ressources cadre et d’appui…..

« Les médecins chefs de services choisis pour cette formation ont un minimum de trois ans d’expérience »,

a ajouté le point focal de la formation continue au Ciespac.

Les formations continues au Ciespac intègrent les objectifs de cette institution de santé. Ainsi donc, ce centre sollicite continuellement des partenariats pour conforter ses initiatives. Il a mis en place le projet Pro6Pac qui a de bonnes perspectives.

Au premier semestre 2022, le projet financera des vacations d’enseignants africains pour le master en santé publique du Ciespac ainsi qu’un nouveau poste administratif. Des groupes de travail incluant des experts de l’EHESP seront formés pour réviser les référentiels de cours et déployer une nouvelle spécialité sur la qualité de l’eau et des aliments.

Le laboratoire du Ciespac pourra être équipé pour répondre aux besoins de ces formations et un audit sur place sera effectué par Vincent Bessonneau, directeur du LERES, et Pierre Le Cann, enseignant-chercheur à l’EHESP. L’appui aux services support du Ciespac a débuté en février 2022 par une mission d’accompagnement sur la gestion des ressources humaines. Enfin, la fourniture d’ouvrages en santé publique est déjà en cours, avec l’appui du service de documentation de l’EHESP.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here