le droit d’auteur des femmes artistes, auteures et juristes au cœur d’un forum

2
le droit d’auteur des femmes artistes, auteures et juristes au cœur d’un forum
le droit d’auteur des femmes artistes, auteures et juristes au cœur d’un forum

Africa-PressCongo Kinshasa. Le droit d’auteur des femmes artistes et auteures a fait l’objet d’un Forum des Femmes, organisé par l’Administration des Droits d’Auteurs au Congo (ADACO), ce vendredi 19 mars, au centre culturel Aw’art dans la commune de Bandalungwa. En dépit d’insister sur le droit d’auteur des femmes, des artistes en général et des auteurs, les panélistes ont partagé des expériences sur l’évolution au niveau littéraire pour le marché du livre et le marché du spectacle.

Missy Bangala, Présidente du Café Littéraire de Missy (CALM), une des panélistes, plaide pour un accompagnement efficace de l’Etat.

« Par rapport à l’Etat, qu’il nous soutienne un peu plus en matière des lois qui aillent au-delà de tout ce qu’on voit actuellement surtout en termes des droits d’auteurs. Aux artistes, qu’on se respecte mutuellement. Quand un artiste invite un autre pour une activité, il doit faire en sorte que l’autre ait son cachet, quelque chose qui valorise son travail vis-à-vis de son public », a-t-elle dit.

Junior Luyindula, gérant de l’ADACO, préfère apprendre aux artistes une gestion individuelle de leurs droits.

« On recommande aux auteurs et artistes qu’ils puissent gérer leurs droits d’auteurs. Ils peuvent faire de la gestion individuelle. Et nous, on accompagne ceux qui signent des contrats, ceux qui veulent connaître ce qu’est le droit d’auteur, comment peuvent-ils le gérer, le danger qu’il peut y avoir à pouvoir signer un contrat et tout ce qui tourne autour de l’accompagnement artistique. On demande aux artistes de s’affilier à une structure de droit d’auteur pour que leurs œuvres soient protégées et qu’elles les rapportent quelque chose ».

Et d’ajouter :

« Quand vous comprenez vos droits, vous savez à quel moment, il est lésé et vous pouvez interpeller l’ADACO. Il faut d’abord un travail pédagogique au lieu d’attendre à ce que l’artiste connaisse un problème ».

L’ADACO est une société de droit d’auteur qui s’accentue plus sur la gestion des artistes eux-mêmes de leurs droits. Elle fait des formations des artistes et des auteurs mais aussi de l’accompagnement artistique. Elle regroupe des artistes et auteurs qui ont décidé de gérer eux-mêmes leurs propres droits. La société a été créée en 2020 par 16 fondateurs parmi lesquels des artistes, auteurs et juristes. Une centaine d’artistes est en cours de signature avec cette association.

Emmanuel Kuzamba

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here