Budget 2022 : Sama Lukonde devant l’Assemblée nationale pour défendre son projet de loi de financement

6
Budget 2022 : Sama Lukonde devant l'Assemblée nationale pour défendre son projet de loi de financement
Budget 2022 : Sama Lukonde devant l'Assemblée nationale pour défendre son projet de loi de financement

Africa-Press – Congo Kinshasa. Le projet de loi de finances du gouvernement congolais est évalué à l’ordre 20. 730,1 milliards de francs congolais (CDF) pour l’exercice 2022, soit environ 10 milliards de dollars américains avec un taux d’accroissement de 41,5% par rapport au budget initial de l’exercice 2021 chiffré à 14 620,5 milliards de CDF.

Un retour à un exercice habituel ou presque pour le gouvernement de Warriors. Lundi 15 novembre 2021, le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a présenté le projet de loi de finances de l’exercice 2022. Devant les élus nationaux, le chef du gouvernement a, une fois de plus, rappelé que ce projet de finances pour l’exercice 2022, a été élaboré dans un contexte particulier marqué par certains facteurs, poursuivant les objectifs ci-après :

la mise en œuvre du Programme d’actions du gouvernement, visant à construire un Etat fort, prospère et solidaire, lequel est regroupé en 15 piliers, articulé autour de 62 axes et présenté à travers 4 grands secteurs d’activités, à savoir : (i) le secteur politique, justice, défense et sécurité, (ii) le secteur économique et financier, (iii) le secteur reconstruction et (iv) le secteur social et culturel ;

la mise en œuvre du Programme économique triennal conclu en juillet de cette année en cours avec le Fonds nonétaire international ;

la riposte à la pandémie à Covid-19 dans sa 3ème vague ;

l’état de siège décrété dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, visant à éradiquer complètement tous les groupes armés qui sévissent dans cette partie du territoire national ;

l’identification et le recensement de la population ;

le processus de mise en place de nouveaux membres du bureau de la commission électorale nationale indépendante en perspective des prochaines élections ;

la mise en œuvre du Plan de développement à la base des 145 territoires, notamment par la construction, l’entretien et la réhabilitation des routes de desserte agricole ; la construction et la réhabilitation des écoles et des hôpitaux ; l’électrification et la desserte en eau potable de nos milieux ruraux ; la construction et la réhabilitation des bâtiments administratifs pour les services de l’Etat ;

la poursuite de la mise en œuvre de la réforme des finances publiques, visant singulièrement le basculement progressif de la budgétisation en mode programme.

Pour l’exercice 2022, Sama Lukonde a indiqué qu’un accent particulier sera mis sur les réformes essentielles, enclenchées depuis l’investiture du gouvernement. Il s’agit notamment de la poursuite de la gratuité de l’enseignement primaire, la couverture sanitaire universelle, la diversification de l’économie, l’instauration de la gestion axée sur les résultats par le moyen du budget-programme ainsi que le rajeunissement et la modernisation de l’Administration publique. De ce fait, le gouvernement congolais, suivant les orientations du chef de l’Etat, œuvrera de manière volontariste pour l’amélioration des conditions sociales et salariales des fonctionnaires et agents publics de l’Etat, toutes catégories confondues. Et pour y arriver, l’exécutif central envisage procéder concomitamment sans complaisance et avec fermeté, à une série de réformes visant à :

assainir les fichiers et assurer la maitrise des effectifs des fonctionnaires,

accélérer le processus de mise à la retraite, par vagues d’agents éligibles, suivi d’un rajeunissement systématique et qualitatif.

Dans le même ordre d’idées, le gouvernement entend accélérer la lutte contre la corruption et le coulage des recettes, tout en promouvant la culture fiscale, en vue de renflouer les caisses de l’Etat et financer la mise en œuvre des politiques publiques, déclinées dans son Programme d’actions, en phase avec le Plan national stratégique de développement (PNSD) adopté par le gouvernement en décembre 2019.

Par ailleurs, Sama Lukonde est revenu sur la configuration du projet de loi de finances pour l’exercice 2022. Lequel intègre notamment les indicateurs et agrégats macroéconomiques suivants :

Taux de croissance du Produit Intérieur Brut : 5,6% ;

Déflateur du PIB : 7,4% ;

Taux d’inflation moyen : 6,2% ;

Taux d’inflation fin période : 6,3% ;

Taux de change moyen : 2 085,83 FC le dollar ;

Taux de change fin période : 2 130,07 FC le dollar ;

PIB réel : 12.842,95 milliards de FC ;

PIB nominal : 119.540,82 milliards de FC ;

Pression fiscale : 11,2%.

Les agrégats de ce projet de budget se déclinent sous trois formes, à savoir :

Budget général : 19 070,3 milliards de FC ;

Budgets annexes : 409,9 milliards de FC ;

Comptes spéciaux : 1 249,8 milliards de FC.

A en croire le chef de l’exécutif, le projet du budget 2022 est composé de 19.070,3 milliards de FC du budget général, de 409,9 milliards de FC des budgets annexes et 1.249,8 milliards de FC des comptes spéciaux.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here