Campagne électorale de Tshisekedi : des communicateurs de l’Union sacrée s’estiment déconsidérés et donnent un ultimatum de 72h pour réparation

1
Campagne électorale de Tshisekedi : des communicateurs de l’Union sacrée s’estiment déconsidérés et donnent un ultimatum de 72h pour réparation
Campagne électorale de Tshisekedi : des communicateurs de l’Union sacrée s’estiment déconsidérés et donnent un ultimatum de 72h pour réparation

Africa-Press – Congo Kinshasa. Plusieurs communicateurs l’Union sacrée de la nation n’apprécient guère les contours de la campagne électorale de Félix Tshisekedi, candidat numéro 20 à la présidentielle de 2023.

A travers une déclaration rendue publique ce vendredi 1er décembre, plus de 50 communicateurs, notamment Papy Djosso, Armand Michel Munkulu ou encore Gaston Mpiana, s’estiment déconsidérés par l’équipe de campagne de Félix Tshisekedi que chapeautent Jacquemain Shabani et Acacia Bandubola.

Ils donnent un ultimatum de 72 heures au directoire de campagne du candidat numéro à la présidentielle, « pour réparation immédiate au risque de sécher dans tous les médias ».

« Si jamais notre revendication n’est pas pris en compte dans le délai susmentionné, nous en tirerons toutes les conséquences politiques possibles, sans oublier que la vraie bataille commencera après la publication des résultats », note cette déclaration.

Le candidat Félix-Antoine Tshisekedi, initiateur de l’Union sacrée de la nation, a déjà sillonné plusieurs provinces depuis le début de la campagne électorale le 19 novembre dernier.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here