Elections générales 2023: la jeunesse appelée à faire la politique

2
Elections générales 2023: la jeunesse appelée à faire la politique
Elections générales 2023: la jeunesse appelée à faire la politique

Africa-Press – Congo Kinshasa. Le leader de la jeunesse de Lukunga, Jonathan Diyoka Bampenda, s’est fait enrôler le 17 janvier, au centre de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) installé dans l’enceinte du lycée Bolingani, dans la commune Kintambo. Il a appelé, à cette occasion, la jeunesse de Kintambo et de Ngaliema ainsi que de tout le district de Lukunga à s’engager dans la politique.

L’ engagement de la jeunesse en politique, selon Jonathan Diyoka Bampenda, vise à rompre d’avec les anciens systèmes qui ont amené le pays dans le gouffre. Au sortir du bureau d’enrôlement, il a estimé que c’était pour lui obligatoire de remplir ce devoir citoyen qui lui donne la possibilité d’être électeur ainsi que celle d’être candidat à tous les niveaux. Selon les sources proches de ce leader de la jeunesse de Lukunga, il ambitionne de se faire le porte-voix de sa base à l’Assemblée nationale. « Nous sommes venus nous enrôler en vue de nous mettre en ordre avec ce devoir citoyen », a-t-il souligné, pour justifier sa présence dans le centre de la Céni.

Il a, par ailleurs, appelé la jeunesse de son district de Lukunga, plus particulièrement celle des communes de Kintambo et de Ngaliema, à s’enrôler massivement en vue de se doter des dirigeants de son choix. « Avant de venir nous enrôler nous-mêmes, nous avons mené une campagne à travers notre fief en vue d’amener cette jeunesse à s’enrôler massivement. Et, notre présence ici, avec cette mobilisation derrière nous, constitue un message fort que nous lançons à la jeunesse », a-t-il souligné.

Pour Jonathan Diyoka donc, l’enrôlement constitue la seule alternative qui puisse permettre à la jeunesse de Lukunga de se doter des dirigeants de son choix. « Quand on n’est pas électeur, on va subir la loi imposée par les autres. C’est pourquoi, sans plus attendre, je vous appelle à rejoindre les centres de la Céni pour remplir ce devoir civique », a-t-il exhorté.

Un message du changement radical dondé sur les idées

Jonathan Diyoka a noté la détermination de sa personne, de son parti et de sa base d’aller jusqu’au bout, en boostant une rupture avec des vieux principes politiques « prônés par une vieille classe politique ». Aujourd’hui, a-t-il fait savoir, la jeunesse se lève pour être l’actrice principale de ce changement et le soutenir. « Il doit y avoir rupture d’avec cette forme d’endoctrinement et cette politique de troisième âge, qui doit laisser place à la jeunesse », a-t-il insisté, saluant cet engament de la jeunesse constaté dans la sphère politique.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here