Examen d’État 2024 : plus de 960 000 candidats attendus

3
Examen d’État 2024 : plus de 960 000 candidats attendus
Examen d’État 2024 : plus de 960 000 candidats attendus

Africa-Press – Congo Kinshasa. L’inspecteur général du ministère de l’Éducation nationale et nouvelle citoyenneté, Jacques Odia Musungayi, a annoncé, le samedi 22 juin, qu’au moins 962 000 candidats ont été inscrits pour l’examen d’État prévu du lundi 24 au jeudi 27 juin.

Parmi ces candidats, on compte 48% de filles.

Jacques Odia Musungayi a également fait savoir que les préparatifs pour la tenue de ces épreuves se déroulent normalement, et que toutes les malles contenant les items sont déjà arrivées dans leurs provinces respectives.

« Au centre national d’organisation, tout a été déjà fait. Au moment où nous parlons, les malles contenant les cahiers d’items sont déjà dans les points de chute, c’est-à-dire dans les provinces éducationnelles. Les inspecteurs principaux provinciaux me confirment que les malles sont en train d’être déployées dans les recoins. Le lundi, sur toute l’étendue de la République, les épreuves vont commencer », a indiqué Jacques Odia Musungayi.

Des mesures spéciales pour les candidats finalistes issus des zones en conflits

Les élèves déplacés de l’Exétat édition 2024 sont invités à se rendre au bureau du pool secondaire le plus proche afin d’être identifiés et permettre aux services de prendre les mesures nécessaires pour leur prise en charge.

À cet effet, dans un communiqué rendu public le 20 juin dernier, le directeur provincial de la nouvelle citoyenneté Nord-Kivu 2, Shalumoo Tshimbali Salomon, a demandé aux élèves finalistes déplacés d’être réactifs après lecture ou audition de ce communiqué. « Vous êtes invités, dès la lecture ou l’audition du présent communiqué, à vous rendre au bureau du pool secondaire le plus proche de votre lieu d’accueil afin de vous faire identifier et permettre aux services techniques de prendre des mesures idoines pour votre prise en charge à la session ordinaire 2024 dans l’un des centres de passation qui vous sont indiqués par lesdits services », a-t-il fait savoir.

En territoire de Lubero, où la situation sécuritaire demeure catastrophique avec les affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, ainsi que les massacres de civils par les rebelles ADF, l’inspecteur du pool de Njiapanda avait confirmé la tenue de l’examen d’État pour le 24 juin 2024.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here