Jean Marc Kabund: une plainte en gestation contre la GR

2
Jean Marc Kabund: une plainte en gestation contre la GR
Jean Marc Kabund: une plainte en gestation contre la GR

Africa-Press – Congo Kinshasa. Le premier vice-président de l’Assemblée nationale et président de l’Union pour la démocratie et le progrès social, Jean-Marc Kabund A Kabund, est en difficulté depuis mercredi 12 janvier 2022.

Des éléments de la Garde Républicaine ont saccagé sa luxueuse villa du quartier Kingabwa, commune de Limete, non loin de l’avenue des Poids-lourds.

Des militaires commis à sa sécurité ont été arrêtés, des meubles renversés, des vitres brisées, plusieurs autres bien cassés.

Il s’agit, en effet, d’une descente punitive des éléments de la Garde Républicaine, en réaction au traitement dégradant infligé à l’un d’eux le jour avant, par des policiers qui assurent la garde du premier vice-président de l’Assemblée nationale.

Selon une vidéo qui a enflammé la toile, c’était sur la route Poids lourds, lorsque le cortège de Jean-Marc Kabund s’est retrouvé bloqué au niveau de Baramoto, parce qu’une voiture, avec à bord un militaire de la GR, avançait dans le sens contraire. Ils se sont heurtés à la garde de Jean-Marc Kabund qui a conduit ce militaire à l’auditorat, à en croire d’autres sources.

Une plainte en gestation

Un des avocats de la famille Kabund qui est descendu sur le lieu pour constater les dégâts, promet de porter plainte contre tous ces éléments qui ont saccagé cette villa. “Si nous sommes véritablement dans un État de droit, ces hommes doivent répondre de leurs actes”, dit-il, entrain de filmer la maison saccagée.

“C’est comme cela qu’on remercie le président d’un parti au pouvoir ? Kabund et sa famille ont été au front et lutté pour ce pays…”, rappelle-t-il.

Déjà, quelques combattants de l’Udps s’opposent farouchement à ce qui est arrivé à leur président du parti. Les autorités compétentes sont appelées à la vigilance pour prévenir tout débordement dans ce dossier.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here