Lomami : vente illicite des matériaux destinés au projet d’adduction d’eau à Wikong, Berthos Kabey appelle la population à la vigilance

4
Lomami : vente illicite des matériaux destinés au projet d'adduction d'eau à Wikong, Berthos Kabey appelle la population à la vigilance
Lomami : vente illicite des matériaux destinés au projet d'adduction d'eau à Wikong, Berthos Kabey appelle la population à la vigilance

Africa-Press – Congo Kinshasa. Les travaux du projet d’adduction d’eau du village Wikong, situé au territoire de Luilu, dans la province de Lomami sont aux arrêts depuis 6 mois.

Selon la société civile locale, le service public, le Projet de renforcement des infrastructures socio-économiques en complicité avec ses sous-traitants dont la firme américaine General Electric (GE) PUMATS et MALCON se sont résolus d’arrêter depuis plus de 6 mois les travaux de ce projet d’adduction d’eau à Wikong pour des raisons inavouées.

Selon la même source, les matériaux de construction entreposés dans ce village pour ce projet font objet d’une vente illicite depuis plusieurs mois et la dernière en date est celle opérée le samedi 21 janvier 2023.

Le président de l’Assemblée provinciale de Lomami, Berthos Kabey Diyal, élu du territoire de Luilu qui confirme aussi cette information fait savoir qu’une équipe de GE PUMATS serait devant le parquet de Luputa, au chef-lieu du territoire de Luilu, pour cet acte de sabotage de l’action du chef de l’Etat dans l’espace grand-Kasaï.

Toutefois, cet élu du territoire de Luilu appelle la population de cette partie de la province de Lomami à la vigilance et à dénoncer les antivaleurs tendant à saboter les action de l’Etat congolais.

Signalons que les efforts fournis pour atteindre les différents qui travaillent sur ce projet d’adduction n’ont pas encore abouti.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here