Lumumba-ville : Rien n’est fait !

2
Lumumba-ville : Rien n’est fait !
Lumumba-ville : Rien n’est fait !

Africa-PressCongo Kinshasa. Dans le compte-rendu du conseil des ministres de vendredi 04 juin dernier, le gouvernement congolais a annoncé le rapatriement de reliques du tout premier premier ministre Patrice-Emery Lumumba. Il est prévu que la cérémonie de récupération se déroule le 21 juin 2021 à Bruxelles et que c’est le président de la République Félix Tshisekedi qui prendra des mains des Belges, le reste de Patrice-Emery Lumumba pour le ramener au pays.

Ensuite, une tournée avec ces reliques est prévue dans trois sites à savoir : Lumumba-ville au Sankuru, Kisangani dans la Tshopo et Shilatembo dans le Haut-Katanga. Après, l’enterrement se fera à la place Échangeur à Limete-Kinshasa, en présence du roi des Belges.

Même si les jours et dates ne sont pas encore déterminés et annoncés pour cette tournée, il y a lieu de dire ici que annoncée avec pompe par le régime Kabila le 13 mai 2013, à part le repérage du site, les travaux de construction de la ville de Lumumba-ville à l’honneur du tout premier premier ministre et héros national n’ont connu aucun début. Joseph Kabila et son régime sont partis six ans après sans rien réaliser.

Le président Tshisekedi a aussi évoqué Lumumba-ville dans l’un de ses discours l’année passée pour exprimer sa volonté de voir cette ville être construite. Une sorte de prise de relève. Mais plus de huit mois sont déjà passés sans qu’aucun coup de pioche ne soit donné sur ce site dédié à l’érection de cette ville dans le territoire de Katakokombe.

Si Kisangani et Shilatembo sont viables avec des routes accessibles, en tout cas ce n’est pas le cas pour Lumumba-ville. Peut-être que ça sera l’occasion pour Fatshi par son passage à ce site de Wembonyama, pour lancer les travaux de construction de cette ville. Quand bien même il le ferait, le budget est-il prêt pour ne fût-ce que commencer avec les infrastructures de base ? Beaucoup d’observateurs n’y croient pas étant donné que Lusambo, le chef-lieu du Sankuru censé être la vitrine de la province, ne ressemble qu’à un grand village du 18ième siècle en Occident.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here