Sud-Kivu : transformation de la prison de Kabare en juridiction militaire, tous les 250 prisonniers transférés à Bukavu

3
Sud-Kivu : transformation de la prison de Kabare en juridiction militaire, tous les 250 prisonniers transférés à Bukavu
Sud-Kivu : transformation de la prison de Kabare en juridiction militaire, tous les 250 prisonniers transférés à Bukavu

Africa-Press – Congo Kinshasa. La prison centrale du territoire de Kabare au Sud-Kivu est vidée de sa population carcérale.

Tous les deux cent cinquante détenus de cette maison carcérale sont transférés, mercredi 24 novembre, à la prison centrale de Bukavu, pour accélérer les travaux de transformation de la prison de Kabare en une prison de juridiction militaire.

Selon la cheffe de division de la justice au Sud-Kivu, Lydia Masika, à la mi-décembre au plus tard, la prison de Kabare va accueillir uniquement les détenus civils et militaires jugés par les juridictions militaires.

Au terme de ces travaux de transformation, ça sera la seule prison de moyenne sécurité dans la partie Est du pays.

« Cette construction se fera dans le but de désengorger la prison centrale de Bukavu. Nous aurons obtenu à réduire la contagion de la criminalité qui se fait entre les détenus avec la séparation les détenus civils des militaires. Cela va répondre aux normes d’incarcération parce que la prison centrale de Bukavu a aujourd’hui 1 700 détenus alors qu’elle était construite pour 500 détenus », a expliqué la responsable de la division du ministère de Justice.

Elle assure que la prison de Kabare sera construite suivant les standards internationaux : « Sur le plan sécuritaire, nous aurons réussi à avoir une prison de moyenne sécuritaire au Sud-Kivu ça sera une première à l’Est. Les murs seront blindés, les portes bien renforcées. Ça sera une prison avec des murs surélevés. Les miradors seront construits vraiment avec des standards internationaux. Et aussi au sein même de la prison, il y aura toutes les activités qui facilitent la réinsertion d’un détenu ».

La transformation de la prison de Kabare a été rendue possible grâce à un projet de la section d’appui à l’administration pénitentiaire de la MONUSCO. Le coût des travaux est estimé à 349 000 USD.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here