Voici Overture, le Concorde des temps modernes

0
Voici Overture, le Concorde des temps modernes
Voici Overture, le Concorde des temps modernes

Africa-Press – Congo Kinshasa. Boom Supersonic vient de dévoiler le nouveau design pour son futur avion supersonique à quatre moteurs. Il devrait être capable de relier les États-Unis au Japon en moins de cinq heures.

Le constructeur aéronautique Boom Supersonic vient d’annoncer une nouvelle version de son jet Overture, un avion de ligne supersonique qui deviendra le plus rapide au monde depuis le Concorde. Cette nouvelle révision lui permettra de transporter entre 65 et 80 passagers, selon la disposition des sièges, sur une distance maximale de près de 8.000 kilomètres. Selon Boom Supersonic, il devrait être capable de relier Seattle à Tokyo en seulement quatre heures et demie au lieu de dix actuellement, et New York à Londres en trois heures et demie au lieu de sept.

Lors de sa présentation initiale en 2016, l’avion était doté de deux gros moteurs. La firme a ensuite opté pour une conception à trois moteurs, dont un placé à l’arrière, mais celui-ci présentait des problèmes d’accès pour la maintenance. La firme a finalement décidé d’installer quatre moteurs, deux sous chaque aile.

Un avion supersonique « silencieux »

L’Overture utilisera un carburant d’aviation durable (SAF) selon le constructeur, et pourra atteindre une vitesse de croisière de Mach 1,7. Cela reste tout de même inférieur au Mach 2 du Concorde. Toutefois, il sera beaucoup plus silencieux grâce à l’absence de postcombustion, une technique pour augmenter la poussée des moteurs mais qui consomme beaucoup de carburant et génère une nuisance sonore considérable. L’avion évitera aussi le bang supersonique en restant à Mach 0,94 en survolant la terre. Il accélérera ensuite une fois en mer, où le bruit ne dérangera personne.

Avec un peu de retard, Boom devrait commencer cette année les vols d’essai du démonstrateur XB-1, son prototype de taille réduite, dont le décollage était initialement prévu pour 2020. La firme compte lancer la mise en production de l’Overture en 2024 et prévoit d’accueillir les premiers passagers commerciaux en 2029.

Boom Supersonic présente son prototype de jet supersonique commercial

Voici le démonstrateur de ce que sera le XB1, le Concorde de nouvelle génération. Conçu pour franchir l’Atlantique, le supersonique pourrait embarquer 44 passagers, voire plus à partir de 2029.

Avec son nez pointu et son fuselage élancé, voici peut-être la relève du Concorde. Avec beaucoup de retard, le démonstrateur XB-1 de l’avionneur Boom Supersonic vient d’être présenté à l’aéroport de Denver aux États-Unis. Long d’un peu plus de 21 mètres, le prototype n’est pour le moment prévu que pour embarquer son pilote afin de réaliser des vols d’essais.

Il n’a pas encore quitté le tarmac de l’aéroport, mais dans l’avenir sa version commerciale devrait pouvoir contenir jusqu’à 44 passagers avec une longueur de plus de 60 mètres. Le prototype est l’un des rares projets d’appareils supersoniques et devrait pouvoir atteindre une vitesse de croisière de Mach 1,3 grâce à ses trois moteurs J85-15, fabriqués par General Electric. De très gourmands moteurs qui sont conçus à l’origine pour l’aviation militaire. Boom a également engagé un partenariat avec Rolls-Royce cet été afin de développer la motorisation du XB-1.

Alors que l’avion devait embarquer ses premiers passagers cette année, le programme a désormais près d’une décennie de retard. Rien que les essais en vol devaient débuter en 2017. Au final, l’avionneur compte commercialiser son avion à l’horizon 2029. La version finale du XB-1 de Boom est conçue pour pouvoir voler deux fois plus vite qu’un avion de ligne. Il pourrait réduire un voyage de transatlantique qui dure habituellement 7 heures, à seulement 3,5 heures de vol. Rappelons que l’avion hors du commun qu’était le Concorde a pu effectuer la traversée de l’Atlantique en partant de Paris en moins de trois heures il y a près de trente ans. Alors que l’avion mythique évoluait en croisière à près de Mach 2, le XB-1 quant à lui, restera cantonné à une vitesse inférieure.


D’importants freins

Réservé à une clientèle d’affaires, un voyage de Los Angeles à Sydney qui se fait généralement en 15 heures ne prendra que 6 heures 45 minutes selon Boom. Diviser la durée du vol a pour conséquence de multiplier le prix. Ainsi, un tel trajet serait évalué à environ 5.000 euros. Reste à espérer que l’avion supersonique ne connaîtra pas les mêmes obstacles qui ont mis fin à la prestigieuse carrière du Concorde en 2003 notamment en raison d’une consommation en carburant qui le rendait largement déficitaire auprès des deux compagnies qui l’exploitaient.

Outre la pollution induite par de tels appareils, parmi les freins, il y avait également le son du bang supersonique qui vient d’ailleurs de faire dernièrement l’actualité dans la région parisienne. Boom promet de travailler à la réduction de ce phénomène avec le XB-1. Ceci dit, ce frein ne semble plus être un souci aux États-Unis, où le président Trump vient de signer un projet de loi envisageant la levée de l’interdiction de passer le mur du son au-dessus des zones habitées alors. Par ailleurs, sans expliquer comment il compte s’y prendre, Boom prétend avoir l’objectif de rendre neutres en carbone les vols, ce qui paraît improbable étant donné la consommation en carburant d’un tel appareil.

Boom n’est pas tout seul à souhaiter faire voler des avions commerciaux au-delà du mur du son. La Nasa prévoit de tester un prototype X-59 QueSST dès 2023. Il faut également compter sur Aerion et Spike Aerospace, qui sont également en train de développer des projets d’aviation d’affaire sur ce créneau.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here