Côte d’Ivoire : À Bangolo, la CEI locale saccagée par des individus non identifiés

15

Siège de la CEI locale à Bangolo après le saccage (Ph KOACI)

Les manifestations contre le troisième mandat du chef de l’État Alassane Ouattara ont été violentes par endroit dans le pays ce lundi 14 septembre 2020.

À Yopougon, Songon, M’Batto et Bangolo, les manifestations étaient très actives.

À Bangolo, là où une mission, hélas restée sans suite, du député Evariste Méambly avait tout calmé il y a un mois de celà après de violents heurts, des véhicules de transport de bauxite ont été incendiés, comme plus tôt rapporté (voir article associé, ndlr).

KOACI apprend de témoins sur place que le siège de la Commission Electorale Indépendante (CEI) locale, a été saccagé par des individus non encore identifiés de cette localité du Grand Ouest ivoirien, aussi explosive qu’étrangement abandonnée par les autorités.

Alors que nous révélions il y a peu, la présence sur place d’un groupe de casseur identifié et proche d’élus RHDP de la localité, dont le chef reconnu est lui même président d’une CEI locale, ces derniers ont saccagé et emporté du matériel.

Pour rappel, si, pour le cas de Bangolo, le Guemon demeure la seule région qui ne compte aucun Ministre ou DG, principale revendication sur place, l’opposition ivoirienne avait elle annoncé la reprise des manifestations de rues après l’investiture de Bédié, tenue samedi dernier à Yamoussoukro.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here