COVID19 : VERS UN RECONFINEMENT EN CÔTE D’IVOIRE ?

22

Africa-PressCôte d’Ivoire. 25.383 cas confirmés, 23.643 guéris et 142 décès. C’est le compteur affiché par le Coronavirus en Côte d’Ivoire. Avec 79 nouveaux cas détectés le mardi 19 janvier, la maladie semble ne pas avoir totalement été maîtrisée dans le pays eu égard à l’augmentation journalière des nouveaux contaminés. Un reconfinement pourrait donc être envisagé afin de freiner sa progression.

Que va décider le Conseil des ministres ou le Conseil National de Sécurité sur la crise à Coronavirus ? Alors que les premières mesures, notamment la fermeture des frontières, le port obligatoire du masque et le couvre-feu avaient permis de maîtriser la pandémie, les choses semblent ne plus aller dans le bon sens. Les cas de Coronavirus en Côte d’Ivoire ne cessent d’augmenter à chaque point presse du Ministère de la Santé.

Si pour l’heure, le couvre-feu n’est pas d’actualité, le port obligatoire du masque, lui, est de retour dans les transports en commun et lieux publics. Les autorités ivoiriennes souhaitent ainsi faire inverser la courbe d’une maladie dont plusieurs variantes sont annoncées dans le monde. Pour l’heure, les efforts ne semblent pas porter leurs fruits. Les pays lourdement impactés notamment ceux d’Europe ont renforcé les contrôles aux aéroports.

Des décisions sont donc attendues en Conseil des ministres ce mercredi 20 janvier 2021. Quelles seront les nouvelles dispositions pour freiner la progression du Coronavirus covid-19 en Côte d’Ivoire ? Va-t-on limiter le nombre de personnes en rassemblement, imposer un nouveau couvre-feu ou proposer le confinement ? Un conseil national de sécurité se tiendra après le Conseil des ministres afin de définir la marche à suivre.

Pour l’heure, les autorités sanitaires continuent de sensibiliser sur le respect des gestes barrières. Car si l’Afrique a été épargnée jusqu’ici, elle pourrait subir de plein fouet la résurgence de l’épidémie sous les tropiques. Une situation qui éprouvera davantage des économies déjà affaiblies par cette crise sanitaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here