Plaidoyer pour le rétablissement des indemnités octroyées aux secrétaires généraux de DRENA

3
Plaidoyer pour le rétablissement des indemnités octroyées aux secrétaires généraux de DRENA
Plaidoyer pour le rétablissement des indemnités octroyées aux secrétaires généraux de DRENA

Africa-Press – Côte d’Ivoire. L’Association des secrétaires généraux des Directions régionales de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation de Côte d’Ivoire (ASGDCI) plaide auprès de la ministre l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, Prof Mariatou Koné, pour le rétablissement des indemnités préalablement octroyées à tous les secrétaires généraux des directions régionales.

Le président de l’ASGDCI, Dosso Abdoulaye, par ailleurs SG de la DRENA de Minignan, a lancé ce plaidoyer à l’occasion d’une assemblée générale extraordinaire organisée samedi 4 novembre 2023, au lycée moderne Jeunes Filles de Yopougon, rapporte une note d’information transmise à l’AIP.

Depuis la fin du mois d’août 2023, les indemnités des secrétaires généraux de DRENA, dont ils bénéficient depuis qu’ils étaient précédemment adjoints au chef d’établissement (ACE), chefs d’établissement (CE) ou Inspecteurs de l’enseignement préscolaire et primaire (IEPP), ont été supprimées par l’organisme payeur.

Les premières explications reçues par les SG de DRENA ponctués lorsqu’ils se sont rendus à la direction générale de la Solde, est que les arrêtés de nomination à la fonction de « secrétaire général » ne sont pas visés par le contrôleur financier car aucune mention d’indemnité n’est faite sur lesdites décisions.

« Cette explication ne semble absolument pas convaincante aux yeux des concernés, d’autant plus que, les différentes promotions des secrétaires généraux de DRENA qui se sont succédé depuis belle lurette ont toujours bénéficié de cette indemnité mentionnée sur leurs bulletins de solde. Certains totalisant aujourd’hui plus de 14 ans et d’autres qui ont fait valoir leurs droits à la retraite l’avaient perçue », a indiqué Dosso Abdoulaye.

Les secrétaires généraux des DRENA sont étonnés que cet acte incompréhensible venant de la solde, soit posé au moment de la nouvelle rentrée scolaire 2023-2024.

C’est pourquoi, les membres de l’ASGDCI, réunis en assemblée générale extraordinaire, sollicitent l’aide de la ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, Prof Mariatou Koné, en vue du rétablissement de cet acquis et souhaitent vivement que ladite indemnité soit améliorée et mentionnée sur les arrêtés de nomination.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here