1,3 milliard $ en impôts récoltés au 3e trimestre 2021 pour un recouvrement de 112% en Côte-d’Ivoire

3
1,3 milliard $ en impôts récoltés au 3e trimestre 2021 pour un recouvrement de 112% en Côte-d’Ivoire
1,3 milliard $ en impôts récoltés au 3e trimestre 2021 pour un recouvrement de 112% en Côte-d’Ivoire

Africa-PressCôte d’IvoireDans un contexte économique difficile marqué par la covid-19, la Côte d’Ivoire poursuit son plan de mobilisation fiscale visant à soutenir le budget de l’Etat. Entre juillet et septembre, l’Etat a encore dépassé ses prévisions de recettes, dans le sillage des deux premiers trimestres 2021.

Les recouvrements effectués par les services de la Direction générale des impôts (DGI) ont atteint 1,3 milliard $ (743,6 milliards FCFA) au cours du troisième trimestre 2021. C’est ce qu’a annoncé Sié Abou Ouattara (photo), directeur général des impôts, le jeudi 7 octobre, lors d’un séminaire-bilan.

« Les recouvrements effectués par les services de la DGI, au cours du troisième trimestre 2021, s’élèvent à 743,6 milliards FCFA pour un objectif fiscal de 660,2 milliards FCFA. Pour cette période, l’administration fiscale réalise ainsi un écart positif de 83,4 milliards FCFA, soit un recouvrement de 112,6% », a indiqué Sié Abou Ouattara.

Des performances satisfaisantes qui, selon le DG, devraient se poursuivre dans la perspective du 4e trimestre 2021. « Nous sommes déjà sur la bonne voie. Et ce n’est ni le moment ni le lieu de se reposer sur ses lauriers ni de tomber dans l’autosatisfaction, mais il faut poursuivre la mise en œuvre des réformes ambitieuses déjà engagées », a-t-il souligné.

Pour les trois derniers mois de l’année, les autorités tablent néanmoins sur un objectif moins ambitieux. Pour le quatrième trimestre 2021, 606,6 milliards FCFA (1,06 milliard $) de recettes fiscales sont attendues dans les caisses de l’Etat, soit environ 54 milliards FCFA (95 millions $) de moins que le trimestre qui vient de s’achever.

Malgré les performances satisfaisantes des trois premiers trimestres de l’année en cours, marquée par la stratégie de relance post-covid, il faut rappeler que le taux de pression fiscale de la Côte d’Ivoire reste faible. D’après le gouvernement, il est actuellement situé autour de 12,5%, alors que la norme au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est de 20%. Un écart que les autorités espèrent combler, afin d’atteindre des taux de mobilisation fiscale encore plus importants.

Rappelons que pour l’année en cours, l’objectif assigné à la Direction générale des impôts est de 2 748,7 milliards FCFA (4,8 milliards $), en hausse de 396,5 milliards FCFA (698 millions $) par rapport à 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here