Décédé le 13 octobre Marcel Zadi Kessy inhumé le 30 janvier Yacolidabouo

Côte-d’Ivoire: Décédé le 13 octobre Marcel Zadi Kessy inhumé le 30 janvier Yacolidabouo
Côte-d’Ivoire: Décédé le 13 octobre Marcel Zadi Kessy inhumé le 30 janvier Yacolidabouo

Africa-PressCôte d’Ivoire. Décédé le 13 octobre 2020 à Abidjan des suites d’une longue maladie, l’ancien président du Conseil économique social et environnemental et ancien Pca du groupe Cie/Sodeci, sera inhumé le 30 janvier 2021 dans son village natal de Yacolidabouo, département de Soubré. C’est un communiqué de la famille qui donne l’information. L’ancien cadre du Pdci (il était vice-président) aura droit à des hommages à la fois politiques, institutionnels et professionnels suivant la riche carrière qui fut la sienne.

Connu pour sa dextérité managériale, Marcel Zadi Kessy aura inspiré plus d’un en Côte d’Ivoire et ailleurs par le modèle de développement qui a changé le visage de la petite localité de Yacolidabouo. Pendant des années, ce village aura été un lieu de ‘’pèlerinage’’ pour des gens en quête de modèle de développement qui fait mentir les afro-pessimistes. A travers l’exemple de Yacoli, MZK a démontré qu’il était possible d’implémenter des modèles africains, inspirés de notre culture pour impulser l’essor économique, social et culturel. Yacolidabouo a ainsi bénéficié d’investissements avec la contribution de sa jeunesse qui s’est bâtie un eldorado enviable. Des jeunes salariés, des vieux bénéficiant d’une assurance, une usine de transformation de l’hévéa, des écoles au top niveau, des rues bitumées, un environnement saint, Yacoli n’avait plus rien à envier aux grandes villes.

Et ce village ne cessera jamais de pleurer l’illustre concepteur que fut Kessy. En Afrique, les bonnes œuvres ne résistent pas à la disparition de leurs inspirateurs. C’est le principal défi que devra relever ce petit village. Le défi de la pérennisation de l’acquis.

Marcel Zadi Kessy sera porté en terre le 30 janvier après la levée de corps prévue le vendredi 29 janvier 2021 sur le parvis de la cathédrale Saint Paul du Plateau. Rip, le bâtisseur.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here