Emplois menacés en zone industrielle à cause de la concurrence déloyale que leur livreraient des entreprises étrangères, un sit-in annoncé à la frontière du Ghana

7
Emplois menacés en zone industrielle à cause de la concurrence déloyale que leur livreraient des entreprises étrangères, un sit-in annoncé à la frontière du Ghana
Emplois menacés en zone industrielle à cause de la concurrence déloyale que leur livreraient des entreprises étrangères, un sit-in annoncé à la frontière du Ghana

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Les travailleurs de la zone industrielle de Yopougon ont actuellement le sommeil troublé. La raison, leurs emplois sont menacés par leurs employeurs qui se disent asphyxiés par la concurrence déloyale que leur livreraient des entreprises chinoises.

Pour protester contre la menace de leurs emplois les travailleurs de la zone industrielle veulent prendre leur responsabilité.

A les en croire, ces sociétés étrangères exerceraient dans l’illégalité, ne respecteraient aucune disposition tarifaire réglementaire et opèreraient dans le flou total en concurrençant déloyalement des entreprises légalement implantées et soucieuses du respect strict et méticuleux de toutes les obligations fiscales.

Pour se faire entendre, les employés de la zone industrielle de Yopougon projettent d’organiser dans les prochains jours un sit-in « pacifique » à la frontière du Ghana d’où viendraient les produits concurrentiels.

« Les braves travailleurs, à l’instar des entreprises qui les emploient et qui font l’effort de les traiter dignement, subissent les effets pervers de certaines entreprises chinoises et de tous les entrepreneurs qui importent les produits fabriqués par les sociétés industrielles ivoiriennes dont les couches de bébés, du savon poudre détergent, du fer de béton et bien d’autres produits sans payer de taxes et qu’elles vendent moins cher sur le marché ivoirien. Une situation qui dure depuis plus de 5 ans et qui menace plus de 6000 employés, mais qui cause un énorme préjudice financier à savoir, des centaines de millions de F CFA que perdent chaque année ces entreprises ivoiriennes. Face à cette situation, les travailleurs de la zone industrielle entend protester contre cet état de fait (…) », a déclaré le collectif dans une note relayée dans la presse locale.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here