Pour le financement approprié de la campagne cajou 2022, l’APROTIC initie un atelier

2
Pour le financement approprié de la campagne cajou 2022, l'APROTIC initie un atelier
Pour le financement approprié de la campagne cajou 2022, l'APROTIC initie un atelier

Africa-Press – Côte d’Ivoire. L’Association professionnelle des transformateurs industriels du cajou (APRO-TIC) organisera le samedi 22 janvier, à son siège sis à Cocody les deux Plateaux à Abidjan, un atelier sur la stratégie de financement de la campagne cajou 2022. Après la rencontre du jeudi 14 octobre 2021 dernier avec le Premier ministre, chef du Gouvernement, Patrick Achi, l’Association Professionnelle des Transformateurs Industriels du Cajou (APROTIC), est dans la phase opérationnelle de sa contribution à l’essor de la filière cajou.

Cela va se traduire par l’organisation d’un atelier sur le thème : Financement approprié pour la campagne cajou / partage d’expériences.

Pour le président de l’Association, Sanogo Tahirou, cette stratégie vise à créer une plateforme dynamique d’échanges et de concertations entre opérateurs du secteur et de la transformation, dans le respect des spécificités individuelles, dans l’intérêt commun de la profession et du pays.

En effet, l’APROTIC veut constituer une courroie de transmission avec les autorités, institution et tous les autres partenaires nationaux, internationaux intervenant dans le secteur et enfin promouvoir la transformation industrielle du cajou et de ses dérivés. Pour, in fine, porter la puissance de l’industrie du cajou à la hauteur de la production de noix du pays et faire de la Côte d’Ivoire le premier Cashew Land mondial. Les présentations et débats seront animés par un pool de spécialistes et conseils de la finance, banquiers traditionnels et experts de solutions alternatives de financement des Entreprises. Sont également attendus à cette rencontre de partage d’information et d’expérience, plusieurs partenaires et institutions intervenants dans la filière.

Association à but non lucratif, apolitique, laïque et soumise aux dispositions de la loi n°60-315 du 21 septembre 1960 relative aux associations en Côte d’Ivoire, l’APROTIC est une structure inclusive pour des opérateurs étrangers et nationaux, sans considération ethnique ou raciale. Elle vise, selon sa matrice, au rassemblement de tous les transformateurs et porteurs de projet mature, exerçant sur le territoire national.

T.K.Emile, Bouaké

tkem[email protected]

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here