Sept institutions financières multilatérales africaines s’allient pour mieux répondre aux besoins du continent

1
Sept institutions financières multilatérales africaines s’allient pour mieux répondre aux besoins du continent
Sept institutions financières multilatérales africaines s’allient pour mieux répondre aux besoins du continent

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Les membres de l’Alliance des institutions financières multilatérales africaines s’engagent à favoriser la collaboration, la coopération et la coordination afin de stimuler le développement économique durable et de contribuer l’autonomie financière du continent.

Sept institutions financières multilatérales africaines, dont Africa Finance Corporation (AFC) et la Banque africaine d’import-export (Afreximbank), ont annoncé dans un communiqué conjoint publié ce mercredi 21 février 2024, le lancement d’une « alliance stratégique » pour mieux répondre aux besoins du continent en matière de financement du développement et défendre ses intérêts sur les questions financières mondiales.

Baptisée l’Alliance des institutions financières multilatérales africaines (Alliance of African Multilateral Financial Institutions/AAMFI), cette plateforme regroupe sept membres fondateurs: l’AFC, Afreximbank, la Banque du commerce et du développement de l’Afrique de l’Est et de l’Afrique australe (Trade and Development Bank/TDB), l’African Reinsurance Corporation (Africa Re), l’African Trade & Investment Development Insurance (ATIDI), Shelter Afrique Development Bank (SHAFDB) et la Compagnie de réassurance commune des Etats membres du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (ZEP-RE).

Ces institutions financières multilatérales africaines s’engagent ainsi à « favoriser la collaboration, la coopération et la coordination afin de stimuler le développement économique durable et de contribuer l’autonomie financière du continent », et à « renforcer une intégration continentale alignée sur l’Agenda 2063 de l’Union africaine et les objectifs de développement durable des Nations Unies ».

Les membres de l’alliance s’engagent également à « promouvoir les intérêts des Etats membres, défendre les intérêts de l’Afrique sur les questions financières mondiales et développer des outils financiers innovants en tirant parti des solutions et des ressources locales », en vue de stimuler la croissance dans divers secteurs, notamment l’infrastructure, le commerce et l’investissement.

«L’Alliance des institutions financières multilatérales africaines s’efforcera d’élaborer des solutions uniques et des instruments de financement conjoints adaptés aux besoins uniques de développement de l’Afrique. Elle ouvrira également à protéger et à promouvoir les intérêts des Etats membres et des actionnaires, en veillant à ce que leurs voix soient amplifiées sur la scène mondiale », a déclaré Benedict Oramah (photo), président d’Afreximbank et premier président du conseil des gouverneurs de l’AAMFI, cité dans le communiqué.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here