Côte d’Ivoire : PDCI, Bédié donne les raisons de la mise en place de nouvelles structures opérationnelles

4
Côte d'Ivoire : PDCI, Bédié donne les raisons de la mise en place de nouvelles structures opérationnelles
Côte d'Ivoire : PDCI, Bédié donne les raisons de la mise en place de nouvelles structures opérationnelles

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Konan Bédié mardi à Abidjan (DR)

Après le colloque en octobre dernier, marquant la fin des festivités des 75 ans de vie du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié a procédé ces derniers jours à la restructuration de son parti avec des nominations qui feraient des grincements de dents.

Profitant de l’installation le mardi 23 novembre 2021, du Conseil de Surveillance, l’ancien chef d’Etat ivoirien, est revenu sur les raisons des nouveaux choix opérés.

« J’avais annoncé la mise en place de nouvelles structures opérationnelles ayant pour missions essentielles la consolidation, au sein du Parti, de l’harmonie, de la cohésion et de l’unité d’actions entre tous les organes, conformément à la philosophie à nous enseignée par le Père Fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, le Président Félix Houphouët-Boigny. Par cette nouvelle vision de gouvernance que nous imprimons à notre Parti, nous devons mieux préparer la reconquête du Pouvoir d’Etat en 2025, par la prise en compte de l’environnement sociopolitique actuelle ainsi que des enjeux du futur. C’est pourquoi, sur la base d’un examen productif, serein et objectif des situations politiques vécues par le PDCI-RDA durant ces deux (02) dernières décennies, ce nouveau cadre de fonctionnement que nous voulons plus performant, se met en place sous mon impulsion. Ce nouveau cadre organique a inscrit en son sein, la création de nouvelles structures appelées à conduire des missions essentielles, dans le droit fil de notre ambition inaltérable de parvenir démocratiquement au pouvoir d’Etat en 2025 », a justifié le Sphinx de Daoukro.

Au nombre des structures nouvellement créées par ce dernier, il y a depuis le 4 novembre 2021, le Conseil de Surveillance a vu le jour, qu’il a confié la présidence à Monsieur N’dri Kouadio Pierre Narcisse, son ex-Directeur de Cabinet.

« Cette structure non exécutive est chargée de : Veiller au bon fonctionnement des différentes structures opérationnelles du PDCI-RDA ; Favoriser l’harmonie, la cohésion et l’unité et d’actions entre les nouvelles structures créées d’une part et entre celles-ci et le Secrétariat Exécutif du Parti d’autre part », a-t-il expliqué.

Poursuivant, Bédié a souligné que, le Conseil de Surveillance est un facilitateur, un organe de liaison et d’harmonisation au service du Président du Parti, en vue de créer la cohésion entre les différentes structures opérationnelles du parti.

« Le démarrage effectif des activités du Conseil de Surveillance lui permettra de s’inscrire résolument dans la préparation et la tenue du Bureau Politique du 09 décembre 2021, qui décidera de la convocation du XIllème Congrès ordinaire du PDCI-RDA prévu en 2022. Vu l’urgente nécessité de conduire efficacement l’ensemble de ces diligences, j’ose espérer que ce délai sera tenu. En conclusion, pour comprendre et apprécier ce qui se fait avec la grande mobilisation des cadres militants du PDCI-RDA, je vous invite à méditer la pensée du philosophe politique qui dit et je cite : « le propre des organes et des structures sociales, c’est de se multiplier et de vouloir perdurer au détriment du principe de changement dans la stabilité ». Ainsi, tous les changements se font dans la mélancolie ! », a conclu le président du PDCI-RDA.

Donatien Kautcha, Abidjan

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here