Après les encouragements du chef de l’Etat, Téné Birahima invite les Forces de Défense à continuer de relever les défis sécuritaires

0
Après les encouragements du chef de l'Etat, Téné Birahima invite les Forces de Défense à continuer de relever les défis sécuritaires
Après les encouragements du chef de l'Etat, Téné Birahima invite les Forces de Défense à continuer de relever les défis sécuritaires

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Le président de la République, Alassane Ouattara, a félicité les Forces de Défense et de Sécurité lors de son discours à la nation le mardi 18 juin 2024 devant les deux chambres du parlement ivoirien.

« Sur le plan sécuritaire, l’État exerce son autorité sur l’ensemble du territoire national. Je voudrais, à cet égard, saluer et féliciter nos Forces de Défense et de Sécurité pour le courage et l’engagement dont elles font preuve au service de notre Nation ivoirienne. Grâce à leur engagement continu, l’indice de sécurité est passé de 6,8 en 2012 à 1,2 en janvier 2024, malgré la situation sécuritaire difficile dans la sous-région. Notre pays continuera de déployer d’importants moyens pour renforcer davantage les capacités techniques et opérationnelles de nos Forces de Défense et de Sécurité. Nous ne ménagerons aucun effort pour que la Côte d’Ivoire continue de demeurer une terre de paix, d’hospitalité et de sécurité pour toutes ses filles et tous ses fils ainsi que pour tous les habitants de notre beau pays ; car sans paix, il ne peut y avoir de développement durable », a-t-il confié à l’endroit des policiers, militaires , gendarmes et autres.

À la suite des encouragements du Chef de l’État, le Ministre d’Etat, Ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara, remercie chaleureusement les Forces de Défense et de Sécurité de Côte d’Ivoire pour leur travail exemplaire ayant amélioré l’indice de sécurité.

« Continuons à relever les défis sécuritaires actuels avec discipline et exemplarité », a-t-il exhorté.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here