Côte d’Ivoire : Douanes, le DG annonce l’atteinte des objectifs de 2056 milliards à la fin novembre 2021 et demande à ses détracteurs d’arrêter de brailler, il est au travail

3
Côte d'Ivoire : Douanes, le DG annonce l'atteinte des objectifs de 2056 milliards à la fin novembre 2021 et demande à ses détracteurs d'arrêter de brailler, il est au travail
Côte d'Ivoire : Douanes, le DG annonce l'atteinte des objectifs de 2056 milliards à la fin novembre 2021 et demande à ses détracteurs d'arrêter de brailler, il est au travail

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Da Pierre ce mercredi à Abidjan (ph KOACI)

L’état avait fixé un objectif de mobilisation de 2022 milliards de FCFA aux Douanes ivoiriennes pour la fin de l’année 2021. En raison de la situation qui prévaut dans le pays, cet objectif a été revu à la hausse et est passé à 2056 milliards de FCFA.

Ce nouveau challenge ne trouble pas le sommeil au Directeur général des Douanes, le Général Da Pierre Alphonse et à ses éléments qui se sont mis au travail.

Le DG a affirmé aujourd’hui au cours d’une cérémonie d’incinération de marchandises prohibées saisies frappées de prohibition absolue. Notamment, la drogue (Cannabis), les médicaments de qualités inférieures et falsifiés et de la cigarette, que ses services mobiliseront les 2056 milliards de FCFA à la fin du mois de novembre au lieu de la fin décembre, comme exigé par l’Etat.

« Si c’étaient les 2022 milliards de FCFA je pourrais vous dire que c’était une l’affaire in the Pocket. On vient de repousser, les dernières estimations, on nous dit en raison de la situation qui prévaut, messieurs de la Douane faite encore un effort on nous en a rajouté. Qu’à cela ne tienne, c’est notre métier et nous sommes payés par l’Etat de Côte d’Ivoire pour cela. Malgré cette rallonge, cet objectif de 2056 milliards de FCFA sera atteint qu’on me demande d’atteindre au 31 décembre. Mon objectif est de l’atteindre fin novembre et j’y suis, j’y serai », a déclaré, le Général Da Pierre Alphonse.

«Il y a beaucoup de choses qui se disent actuellement, nous nous sommes au travail. Je vais vous dire sans trahir un secret, j’ai l’ambition de boucler l’objectif de l’année 2021, avant la fin de l’année. L’objectif qui nous a été assigné sera bouclé inchallah à la fin du mois de novembre.

Ça braille, ça parle, nous nous sommes résolument au travail. Parce que le travail qu’on a demandé de faire, mobiliser les ressources. Ces ressources qui contribuent au développement de la Côte d’Ivoire », a-t-il ajouté.

Le Directeur des Douanes a rappelé les actions des douaniers affirmant qu’en plus de leur mission principale, la collecte des derniers publics au profit du Budget de l’état, les agents veillent à la sécuritaire des Ivoiriens. C’est dans ce cadre qu’ils sont amenés à faire des saisies de marchandises prohibées, frappés de prohibition absolue.

Il a à l’occasion rendu hommage à ces personnalités qui concourent au quotidien à l’efficacité de leurs saisies, car il est très difficile aujourd’hui d’y procéder.

Aujourd’hui, la drogue est en train de gangrener la société et les enfants sont les premières victimes. Le Général Da Pierre Alphonse a demandé à ses hommes de redoubler d’ardeur.

« C’est l’occasion pour moi, de saluer et de féliciter le travail des agents qui au quotidien veillent à la protection de notre économie nationale qui sont aux frontières nuit et jour et qui ont procédé à ces différentes saisies. Il s’agit des agents de l’Unité de mobile d’intervention rapide (UMUR), le Groupement d’intervention de recherche d’Abidjan (GIRA) mais aussi les Directions régionales. La Direction régionale d’Abengourou, en particulier qui a fait une importance saisie de Cannabis camouflée dans des fonds de camions on a dû passer tout cela au scanner pour nous en apercevoir », s’est-il réjoui.

À l’endroit des Ivoiriens, le DG veut qu’ils sachent que le travail que les douanes font est pour eux.

« Les saisies effectuées sont détruites. Ce que nous faisons ici, cela se fait également à Korhogo, lorsqu’il y a des saisies. Le coût de la destruction est relativement importante. Il y a des destructions qui sont faites dans toutes nos Directions régionales lorsqu’elles sont importantes », a expliqué, le Général Da Pierre Alphonse, sans s’attarder sur le préjudice financier que ces 79, 096 tonnes qui ont été détruites aujourd’hui représenteraient sur l’économie ivoirienne si elles avaient été mises sur le marché.

« Préjudice, il s’agit de protéger la santé des Ivoiriens. Imaginez plus de 10 tonnes de Cannabis dans les rues aux abords des écoles dans les lycées et partout ailleurs en Côte d’Ivoire. Je préfère que vous reteniez que nous sommes en train de protéger la santé des populations et cela n’a pas de prix ».

Toutes les marchandises saisies ne sont pas détruites. « Nous détruisons des marchandises prohibées et de façon absolue, mais nous avons aussi d’autres saisies, vous ne verrez pas ici une action de destruction de poulets congelés, nous faisons don aux différentes structures caritatives », a conclu, le DG.

Wassimagnon

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here