Exclu du PDCI avant la présidentielle de 2020, KKB veut se réconcilier avec son ancien parti

2
Côte-d’Ivoire: Exclu du PDCI avant la présidentielle de 2020, KKB veut se réconcilier avec son ancien parti
Côte-d’Ivoire: Exclu du PDCI avant la présidentielle de 2020, KKB veut se réconcilier avec son ancien parti

Africa-PressCôte d’IvoireLe ministre ivoirien de la Réconciliation Bertin Kouadio Konan (KKB) s’est entretenu jeudi avec le secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition) Maurice Kacou Guikahué pour « mettre de l’ordre dans (ses) relations avec » sa formation et « faire la paix » comme il l’a fait avec le président du parti Henri Konan Bédié.

« Quand on est chargé de la réconciliation on doit donner l’exemple. J’avais besoin de mettre de l’ordre dans mes relations avec mon parti le PDCI, je suis venu faire la paix comme je l’ai fait avant-hier à Daoukro avec mon père le président Henri Konan Bédié », a déclaré KKB, face la presse, après la rencontre, au siège du PDCI, à Cocody (Est Abidjan).

« Si le président (Alassane) Ouattara nommé un cadre du PDCI pour s’occuper de la réconciliation, c’est tout le PDCI qui est engagé. Pour réussir je dois obtenir l’implication » du parti « dans le processus, avoir la bénédiction des responsables de mon parti, leurs conseils et éclairages », a-t-il poursuivi.

Bertin Kouadio Konan a assuré qu’il repartait « confiant au regard des conseils, propositions et suggestions reçus de la part du secrétaire exécutif ».

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de ses consultations avec les partis politiques « pour prendre en compte leurs suggestions », dans le processus de réconciliation.

Des jeunes du PDCI s’étaient opposés auparavant à cette déclaration du ministre de la réconciliation, agressant des journalistes. Une caméra de la chaîne de télévision privée NCI a été endommagée.

Candidat à la présidentielle d’octobre 2020 face à Alassane Ouattara, KKB, ex-conseiller du président du PDCI s’était présenté en indépendant et avait refusé le boycott choisi par le reste de l’opposition, pour faire barrage à la candidature du chef de l’Etat, qu’il jugeait anticonstitutionnelle.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here