Depuis les Etats-Unis, KKB parle de ses relations avec Bédié : « je n’ai de problème avec personne au PDCI-RDA »

13
Depuis les Etats-Unis, KKB parle de ses relations avec Bédié : « je n'ai de problème avec personne au PDCI-RDA »
Depuis les Etats-Unis, KKB parle de ses relations avec Bédié : « je n'ai de problème avec personne au PDCI-RDA »

Africa-Press – Côte d’Ivoire. En mission aux Etats-Unis depuis des jours, le Ministre de la Réconciliation et de la cohésion sociale, Kouadio Konan Bertin dit KKB, est revenu sur ses relations avec le président du PDCI-RDA, Aimé Henri Konan Bédié.

A l’en croire, elles sont au beau fixe parce que l’ex président ivoirien a été témoin de son mariage et ainsi que celui de deux membres de sa famille d’origine.

« Le Président de la République en me nommant a dit aux Ivoiriens qu’il nommait à ce poste un militant du PDCI-RDA. Jusqu’aujourd’hui, il n’a pas encore dit le contraire. Je suis militant du PDCI-RDA, pour l’instant temporairement exclu du parti. Mais vous savez, je suis tellement occupé sur les questions de paix et de réconciliation que je ne vois même pas le temps passé sur les sanctions qui me frappent au PDCI-RDA », a relevé l’ancien président des jeunes du parti fondé en 1946, avant d’ajouter.

« Rien ne m’oppose à mon parti aujourd’hui. J’étais récemment aux obsèques du grand frère du président Henri Konan Bédié. Vous avez vu ma participation à ces obsèques. Je dis aux uns et aux autres, le président Henri Konan Bédié avant même d’être le président du PDCI-RDA, est de Daoukro. Il a même fréquenté à Bocanda, il a été le témoin de mariage de mon oncle. Il a été mon témoin de mariage, il a été le témoin de mariage d’un autre oncle. Dans ma seule famille, le président Bédié a été le témoin de mariage de trois parents. C’est pour dire les liens qui m’unissent à Henri Konan Bédié. Je n’ai pas besoin d’un parti politique qui va être intermédiaire entre lui et moi. Je n’ai aucun problème, je n’ai de problème avec personne au PDCI-RDA. »

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here