FMI, Banque Mondiale, SFI… Depuis Washington Patrick Achi: « Nous repartons avec de bonnes nouvelles »

4
FMI, Banque Mondiale, SFI... Depuis Washington Patrick Achi: « Nous repartons avec de bonnes nouvelles »
FMI, Banque Mondiale, SFI... Depuis Washington Patrick Achi: « Nous repartons avec de bonnes nouvelles »

Africa-Press – Côte d’Ivoire.

Le Premier ministre Patrick Achi a en marge des Assemblées annuelles du Fonds Monétaire International (FMI) et du groupe de la Banque Mondiale, accordé plusieurs audiences à Washington, le samedi 15 octobre 2022.

Il a rencontré David Malpass, président du groupe de la Banque Mondiale, Makhtar Diop, Directeur général de la Société Financière internationale (SFI), Ousmane Diagana, Vice-président de la Banque Mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre et une délégation de l’Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (MIGA) composée notamment d’Hiroshi Matano, vice-président exécutif et Junaid Kamal Ahmad, Vice-président chargé des opérations.

Avec David Malpass, le chef du gouvernement ivoirien a échangé sur la situation du portefeuille de la Banque Mondiale en Côte d’Ivoire ainsi que les défis auxquels seront confrontés les pays en développement, suite à la dégradation de la situation économique mondiale causée par une conjonction de crises sans précédent.

Les deux personnalités ont discuté sur le rôle du secteur privé dans le développement économique, social et humain de la Côte d’Ivoire.

Elles ont plaidé pour la mise en œuvre accélérée de réformes visant à l’amélioration de l’environnement des affaires et une meilleure intégration des chaines de valeurs, spécifiquement dans l’agriculture et l’industrie.

Lors de la rencontre avec Makhtar Diop, il a été question de l’engagement de la SFI en Côte d’Ivoire. Le Directeur général de cette structure de la Banque Mondiale dédiée au secteur privé, s’est félicité pour la collaboration entre son organisation et le gouvernement ivoirien ainsi que des actions entreprises par les autorités ivoiriennes.

« Il y a six mois de cela, lors des réunions de printemps, le Premier Ministre et moi, nous nous étions entendus sur un certain nombre d’actions au plan social, à l’investissement dans le secteur de l’agriculture et dans d’autres secteurs. C’est avec beaucoup de plaisir que des engagements pris en terme d’investissement dans ces secteurs ont été réalisés et notre portefeuille est en train de s’accroître de manière significative », s’est félicité le Directeur général de la SFI.

Poursuivant, il a relevé la convergence de vue avec les autorités sur le rôle du secteur privé dans le développement de l’économie du pays. « Il y a un environnement des affaires qui s’est amélioré de manière significative en Côte d’Ivoire. Cela veut dire qu’il y a une vision partagée entre la SFI, le groupe de la Banque mondiale et les autorités ivoiriennes en ce qui concerne le rôle du secteur privé dans le développement de l’économie ivoirienne », s’est exprimé Makhtar Diop.

Selon le DG de la SFI, les deux personnalités ont, au cours de leur échange, dégagé des perspectives nouvelles pour continuer les investissements dans le cacao, l’anacarde et dans d’autres produits. « Nous avons discuté également de la possibilité d’ouvrir des chantiers dans le secteur de la production d’oignon et d’autres produits de base qui sont importants pour les consommateurs Ivoiriens », a souligné Makhtar Diop.

Makhtar Diop a réitéré l’engagement de la SFI à poursuivre la diversification et l’approfondissement de son intervention en Côte d’Ivoire dans les domaines du logement, de l’agriculture et du digital.

Le DG de la SFI a dit ses remerciements au Président de la République, Alassane Ouattara, au Premier ministre Patrick Achi et au Gouvernement pour l’excellence de la coopération entre son institution et la Côte d’Ivoire. Il a salué le pragmatisme du Chef du gouvernement ivoirien avec qui chaque six mois il a une rencontre bilan sur les engagements pris de part et d’autre.

Pour sa part, Ousmane Diagana, Vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, a révélé au terme de ses échanges avec le Premier Ministre que la Banque Mondiale entretient un excellent partenariat avec la Côte d’Ivoire.

« Les deux parties peuvent aller beaucoup plus loin dans leur collaboration. La Côte d’Ivoire représente pour la Banque Mondiale le deuxième portefeuille le plus grand en Afrique de l’Ouest et du centre après le Nigeria », a précisé Diagana.

Avec la délégation de la MIGA, le Premier Ministre ivoirien a également évoqué les perspectives de collaboration avec la Côte d’Ivoire. Au terme de la rencontre, Junaid Kamal Ahmad, s’est montré particulièrement séduit par le Plan National de Développement (PND), le qualifiant de « fantastique » et assuré que l’agence va accroitre sa présence en Côte d’Ivoire.

« Nous sommes déjà là. Mais le moment est venu vraiment de créer un partenariat sur le long terme. Surtout que le PND comporte beaucoup de vision et d’espoir pour les Ivoiriens », a-t-il ajouté.

En outre, le chef du gouvernement a échangé avec la patronne du Fonds monétaire international (FMI). Kristalina Georgieva a salué les efforts du gouvernement ivoirien et a assuré Patrick Achi du soutien du FMI.

« Nous continuerons de travailler ensemble pour le peuple de Côte d’Ivoire », a souligné la Directrice générale du FMI.

Quant au Premier ministre ivoirien, il s’est dit satisfait de la moisson pour la Côte d’Ivoire au terme de son séjour et des rencontres et a déclaré: « Nous repartons avec de bonnes nouvelles »

« Nous venions expliquer quels sont les circonstances que nous vivons, quels sont les efforts que nous avons déjà faits et qu’eux-mêmes saluent à travers le leadership du Président de la République et quelles sont les actions que nous allons entreprendre à partir des années qui viennent et quel accompagnement ils peuvent nous apporter (…) Nous repartons avec des bonnes nouvelles. Les échanges ont été fructueux et francs. La délégation ivoirienne a largement bénéficié de la relation entre le président ivoirien, ancien Directeur Général Adjoint du FMI et les institutions de Bretton Woods. La Côte d’Ivoire est l’un des rares pays à avoir pu échanger avec à la fois les hauts responsables du FMI et ceux de la Banque Mondiale. Nous sommes venus ici construire ensemble avec les partenaires au développement, les mécanismes qui doivent être mis en place pour nous permettre d’être plus résilients, de soutenir nos populations et de maintenir cette croissance qui est si importante. Je vais rendre compte au chef de l’Etat », a expliqué, Patrick Achi.

Pour rappel, le Premier Ministre était à la tête d’une délégation qui comprenait notamment le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, la Ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba ainsi que le Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo.

Wassimagnon

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here