Guillaume Soro absent de la liste des 51 prisonniers graciés par Ouattara, Amadou Coulibaly : ” il doit changer d’attitude “

1
Guillaume Soro absent de la liste des 51 prisonniers graciés par Ouattara, Amadou Coulibaly :
Guillaume Soro absent de la liste des 51 prisonniers graciés par Ouattara, Amadou Coulibaly : " il doit changer d'attitude "

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Parmi les 51 personnes militaires et civiles graciées par le président de la République, il ne figure pas le nom de l’ancien Premier ministre, Guillaume Soro condamné par la justice ivoirienne pour déstabilisation des institutions de la République.

Pourquoi n’a-t-il pas bénéficié de l’acte de magnanimité de son ancien mentor ? Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, estime qu’il doit changer d’attitude, car pour lui, tous ceux qui ont bénéficié de la grâce du Président Alassane Ouattara l’ont été grâce à leur attitude. Il soutient aussi que c’est le cas pour Amadé Ouremi, Seka Seka, etc.

C’est pourquoi selon Amadou Coulibaly, le Gouvernement n’a pas à négocier avec l’ancien Premier ministre, Guillaume Soro en ce qui concerne une quelconque grâce.

« Est-ce que monsieur Guillaume Soro a affaire au gouvernement ivoirien. Le chef de l’Etat a pris cette mesure de grâce parce que la Constitution dans un premier temps lui en donne les prérogatives et dans un deuxième temps, il a fait au nom de la paix et de la cohésion sociale sans subir aucune pression. C’est librement que le chef de l’Etat a pris cette mesure. Il montre, par là, qu’il est soucieux de la cohésion et de la paix. Chacun des fils et des filles de ce pays s’inscrit dans cette posture de recherche de la paix et de la cohésion et tout va couler de source. Les 51 personnes n’ont pas fait de démarche particulière pour pouvoir bénéficier de la grâce du président de la République. C’est juste les attitudes qui ont permis d’arriver à ce dénouement.

Ce n’est pas moi qui ai fait la liste. La justice a apprécié et la justice a établi cette liste. J’ai parlé tout à l’heure d’attitude. Certains comportements permettent certainement de favoriser la prise de ces décisions-là. Donc, je ne peux pas rentrer dans tous ces détails. C’est vrai, en tant que porte-parole, je parle pratiquement avec tous les ministres, il y a des détails dans lesquels, il m’est difficile de m’étendre, surtout quand je suis en face de vous. Il y a une liste qui a été établie, 51 personnes ont été libérées. Je pense qu’il faut déjà saluer cette vision du chef de l’Etat qui s’inscrit dans cette volonté de consolider la cohésion sociale dans le pays. Si par le passé, toujours pour les mêmes causes, une amnistie a pu être prise, une grâce a pu être accordée et que nous en sommes aujourd’hui à une autre grâce, mais on peut se permettre d’espérer d’autres actes de magnanimité dans le cadre du renforcement de notre cohésion sociale. Ne soyons pas pressés, ayons les attitudes qu’il faut et nous pourrons, à partir de ce moment, bénéficier du pardon du peuple incarné par le président de la République », a expliqué, le porte-parole du gouvernement.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here