Le pouvoir ne veut pas être “bousculé” pour le retour de Gbagbo

10

Africa-PressCoteDIvoire. Pendant que l’avocate de Laurent Gbagbo annonçait le retour de ce dernier au bercail avant la fin de l’année, le porte-parole du parti au pouvoir, Kobenan Kouassi Adjoumani estime que “si Laurent Gbagbo doit arriver, il ne faudrait pas que ses partisans “bousculent” le pouvoir.

Kobenan Kouassi Adjoumani, porte-parole du parti RHDP considère comme une sorte de pression les préparatifs des proches de Gbagbo pour son retour cette année, indiquent les médias locaux.

« Si Laurent Gbagbo doit arriver, il ne faudrait pas que les gens nous bousculent (…) Il ne faudrait pas aussi que l’opposition nous accule. Pour faire venir Laurent Gbagbo, il faut l’autorisation de l’Etat de Côte d’Ivoire, il faut qu’il remplisse les critères pour venir en Côte d’Ivoire », a déclaré M. Adjoumani.

« Gbagbo Laurent sait qu’avant de venir, il faut l’avis du gouvernement ivoirien. Et s’il est aujourd’hui à Bruxelles, ce n’est pas le fait du gouvernement. Donc il faut que lui et ses militants se tranquillisent et laissent le président Alassane Ouattara faire les choses, étape par étape », a-t-il ajouté.

Pour rappel, l’ancien Président Laurent Gbagbo a récemment obtenu ses passeports auprès des autorités ivoiriennes en Belgique, et son retour à Abidjan est impatiemment attendu par ses partisans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here