Les élections terminées, Assahoré, désormais « Général » de la capitale de Gbêkê, adoubé par la population de Bouaké

2
Les élections terminées, Assahoré, désormais « Général » de la capitale de Gbêkê, adoubé par la population de Bouaké
Les élections terminées, Assahoré, désormais « Général » de la capitale de Gbêkê, adoubé par la population de Bouaké

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Assahoré prenant un bain de foule après son investiture comme président du conseil régional de Gbêkê (ph KOACI)

Plus d’un mois après la tenue des élections municipales et régionales dans le pays, l’on note la razzia des Houphouëtistes du RHDP à ces scrutins dans la plupart des localités du pays, dont le Gbêkê où le candidat du président Alassane Ouattara, Assahoré Konan Jacques, a largement battu son adversaire du PDCI-RDA Me Blessy Jean Chrysostome. À celà, s’ajoute la suprématie du nouvel homme fort de Gbêkê à Bouaké.

En effet, au terme de ces élections locales épiques, Assahoré Konan Jacques a démontré sa popularité à Bouaké en se positionnant comme le Général du RHDP dans cette ville du centre du pays, capitale de la région du Gbêkê et même au-delà. Ainsi, dans le fief de la région du Gbêkê, après la proclamation des résultats par la CEI, le candidat Assahoré Konan Jacques a obtenu à Bouaké (Bouaké ville plus les villages dans un rayon de 20 km) 73 707 voix contre 68 034 pour Amadou Koné dans la même circonscription. Résultat qui démontre la popularité du fils Gblo à Bouaké. La capitale de la région de Gbêkê qui a connu son « Capitaine » Amadou Koné, devrait désormais se familiariser avec son « Général », le désormais président du conseil régional de Gbêkê Assahoré Konan Jacques.

En plus, lors des élections sénatoriales, l’homme sur qui le président Alassane Ouattara a misé pour arracher la région de Gbêkê des mains du PDCI, Jacques Assahoré Konan était là, la victoire aussi, dans la continuité des évènements depuis qu’il s’est engagé dans le jeu électoral. Après sa double performance aux législatives (candidat élu puis directeur de campagne victorieuse) et son triomphe retentissant au dernier scrutin régional de Gbêkê, il vient de remettre le couvert. Membre de la direction de campagne pour les sénatoriales au même titre que les ministres Amadou Koné et Sidi Tiémoko Touré, le nouveau président du conseil régional de Gbêkê a pris une part très active dans la victoire de la liste RHDP conduite par Djibo Youssouf Nicolas et Kouadio Alyket Norbert.

D’abord parce que les conseillers régionaux se sont illustrés par un vote massif en faveur du ticket de la majorité. Le RHDP a récolté, en effet, 62 voix contre 15 de ces grands électeurs. Autant dire un plébiscite auquel le leadership de l’élu Gblo n’est guère étranger. Ensuite, le puissant DG du Trésor ivoirien a pesé de tout son poids pour faire plier l’échine à la liste PDCI-RDA au niveau de Diabo.

Un succès construit sur le ralliement au RHDP de la candidature indépendante formée par Diéto Marcel et Yao Herman. Un revirement spectaculaire et inopinée, d’autant plus que quelques jours auparavant, les deux candidats avaient manifesté un retrait de la course dans l’espoir d’un report de voix en faveur du PDCI-RDA. Eh bien, cette opération de sauvetage n’a pu prospérer car elle aura buté sur la résistance farouche du député de Diabo-Languibonou qui a décidé de laver l’affront après les dernières élections municipales perdues par le candidat du RHDP Kouassi N’Dri Ferdiannd dit Watchard Kédjébo.

Ainsi, sur les 32 votants du collège électoral de la commune de Diabo, le parti d’Alassane Ouattara s’est taillé la part de lion avec 25 conseillers contre 07 pour le PDCI-RDA. C’est que la recette magique du fils de Boukébo a encore opéré. Le faisant, le nouveau président du conseil régional de Gbêkê a su véritablement rendre l’ascenseur à Djibo Nicolas qui, deux semaines plutôt, avait conduit avec maestria la campagne aux régionales et aux municipales dans le Gbêkê.

En clair, tout comme à Bodokro aux législatives partielles en septembre 2022, l’honorable Assahoré Konan Jacques s’est une nouvelle fois illustré brillamment en contribuant à faire gagner la liste RHDP. À noter qu’outre Diabo, les localités de Béoumi, Bodokro et de Brobo se sont distinguées au terme de ces élections sénatoriales qui ont sacré le RHDP.

Au regard de tout ce qui précède, il est fort probable, selon des observateurs avertis de la vie politique ivoirienne, que le président du conseil régional de Gbêkê, Assahoré Konan Jacques, intègre l’équipe ministérielle dans le nouveau gouvernement à venir.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here