l’opposition appelle au « boycott actif » du scrutin présidentiel

7

Côte d’Ivoire – Africa Press. La campagne électorale en Côte d’ivoire en vue de la présidentielle du 31 octobre a débuté jeudi. Les deux principaux opposants ont appelé à un « boycott actif » du processus électoral, sans toutefois retirer leur candidature. Henri Konan Bedié et Pascal Affi N’Guessan, ainsi que le bloc de l’opposition, récusent la candidature du président sortant Alassane Ouattara, qu’ils jugent illégale. La Constitution a été changée en 2016 et le camp présidentiel affirme que le compteur de ses mandats a été remis à zéro.

Nous recevons dans le Journal de l’Afrique le candidat du Front populaire ivoirien, Pascal Affi N’Guessan. Il revient sur son intention de boycotter le « processus électoral » tout en restant candidat.

En Guinée, plus de 5 millions d’électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche. Dans un contexte marqué par une crise économique aggravée par la pandémie de Covid-19, les espoirs des populations sont multiples. L’éducation, la santé, l’emploi des jeunes, les priorités sont nombreuses aux yeux des habitants. Reportage d’Elimane Ndao et Malick Diakité.

Enfin à Madagascar, quatre personnes ont été condamnées jeudi pour manifestation illégale et atteinte à la sûreté de l’État. Un ancien ministre accusé de les avoir soutenu financièrement a aussi été condamné à trois ans et demi de prison ferme. Cette condamnation intervient dans une situation d’État d’urgence où de plus en plus de voix s’élèvent contre la censure. Les précisions de notre correspondante à Tananarive, Gaëlle Borgia.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here