Man/Côte-d’Ivoire: « Après Guéi aucun enfant du Tonkpi ne disparaîtra pas», après 9 mois d’absence Mabri mobilise ses militants

Man/Côte-d’Ivoire: « Après Guéi aucun enfant du Tonkpi ne disparaîtra pas», après 9 mois d’absence Mabri mobilise ses militants
Man/Côte-d’Ivoire: « Après Guéi aucun enfant du Tonkpi ne disparaîtra pas», après 9 mois d’absence Mabri mobilise ses militants

Africa-PressCôte d’Ivoire. « Je suis venu vous dire que le combat continue »

La grande cour du site abritant le festival Nihidaley à Man était bondée de monde le jeudi 19 février 2021. La raison, femmes, jeunes, vieux, chefs étaient venus écouter leur fils, le président du conseil Régional du Tonkpi qui faisait son retour au bercail 9 mois après.

Ils n’ont pas voulu se faire compter l’évènement, depuis 9h déjà la grande cour du village Nihidaley grouillant de monde en attendant l’arrivée de l’illustre fils. C’est à 17h passé que Mabri Toikeusse et son cortège impressionnant sont arrivés dans le village Nihidaley dans la liesse populaire. C’est avec plein d’émotions que le fils du Tonkpi a fait son entrée. Chants, danses, cris de joie couronnaient chacun de ces mouvements. C’est avec des messages de soutien renouvelé que jeunes, femmes, vieux et chefs se sont adressés à leur fils.

Quand il prend la parole c’est sourire aux lèvres que Mabri s’est adressé à ses parents. « Je suis heureux je suis soulagé, je suis rassuré et je suis fier d’être là avec vous. Heureux de vous retrouver après 9 mois d’absence (juin 2020). Je voulais venir mais je ne pouvais pas parce que certains journaux disaient que j’allais faire un coup d’état. Ce dont on disait de moi, n’est pas moi. Vous m’avez manqué. Je suis soulagé de voir que le Tonkpi reste le Tonkpi », a introduit l’ancien ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Parlant des rumeurs sur lui et son départ brusque en exil au Ghana, Mabri n’a pas mâché ses mots pour répondre à ses détracteurs. « Je suis fier que nous nous remobilisons. Mabri a fui, Mabri a été évacué, Mabri ceci cela Mabri, trop de choses ont été dites. Mais Dieu en qui nous croyons, ce Dieu ne peut pas accepter que tragiquement que deux enfants de la même mère disparaisse. Après Guei aucun enfant du Tonkpi ne disparaîtra pas. Je suis de retour chez moi à Man, en Côte d’Ivoire auprès de vous, mes compagnons pour que nous continuons ce que nous avons commencé. Ce qui est au bout c’est la victoire. Nous exprimons ce combat pour la paix dans la cohésion sociale entre les fils et filles du Tonkpi », scanda-t-il. Et de renchérir que « Le Tonkpi est une terre d’accueil avec des gens venus de partout. Tout ce que nous demandons, c’est le respect et la considération. Le chef de village c’est l’ancêtre du fils du village. Man ne changera pas, le Tonkpi ne changera pas. Nous serons toujours une région d’hospitalité ».

Pour les échéances à venir Mabri a appelé ses parents à choisir les candidats de l’opposition qui selon lui feront leur bonheur véritable et les défendront contre toute injustice.

« Mobilisez-vous. Le député c’est celui qui vote la loi. Nos palabres sont des palabres qui sortent des mauvaises interprétions des lois. Que ceux qui parlent en votre nom soient ceux qui se reconnaissent en vous. Ceux qui feront votre palabre. Ceux qui défendront votre dignité. Des candidats qui vont pas fuir la ville et revenir qu’en période électorale. Je ferai campagne avec mes frères. Man reste digne et nous irons au front au charbon », a pesté le président de l’Udpci qui avait à ses côtés les représentants de tous les partis membres de l’opposition.

Terminant, Mabri Toikeusse a annoncé qu’une vaste tournée sera entreprise dans la région pour présenter les candidats de la région choisis par l’opposition ivoirienne. Notons que les populations sont venues de tous les départements du Tonkpi.

Correspondance particulière

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here