PPA-CI, Gbagbo en meeting fin mars à Agboville à la fête de la renaissance de son parti

1
PPA-CI, Gbagbo en meeting fin mars à Agboville à la fête de la renaissance de son parti
PPA-CI, Gbagbo en meeting fin mars à Agboville à la fête de la renaissance de son parti

Africa-Press – Côte d’Ivoire. La Fête de la Renaissance, un événement mémorable, trouve ses racines dans les moments tumultueux de la crise post-électorale de 2010 en Côte d’Ivoire. Issue de l’action du renouveau, cette célébration émane de la libération triomphale du Président Laurent Gbagbo après une décennie de lutte acharnée.

Genèse de la fête de la renaissance

À l’origine de cette fête, une crise politique dévastatrice éclata après la proclamation des résultats définitifs par le Conseil Constitutionnel, confirmant la victoire de Laurent Gbagbo aux élections de 2010. Cette période sombre a engendré des pertes humaines et matérielles considérables, marquant la disparition de hautes personnalités telles que le Ministre Désiré Assignini Tagro.

Les conséquences ont été dévastatrices, avec des milliers de pertes humaines, des départs massifs en exil, et l’arrestation de la quasi-totalité des dirigeants du Front Populaire Ivoirien (FPI). Le Président Gbagbo lui-même a été arrêté et déporté à la Haye, ébranlant profondément la population ivoirienne.

Un Triomphe historique

Après une lutte épique de dix années, le 31 mars 2021 a marqué le triomphe de la résistance africaine. La Cour Pénale Internationale acquitte définitivement le Président Gbagbo, qui regagne son pays natal le 17 juin dans une atmosphère de joie et d’espoir. Ce moment historique revêt une signification particulière pour la souveraineté des peuples africains, surtout dans sa partie francophone ouest-africaine.

La célébration annuelle de la renaissance

Le Parti des peuples Africains – Côte d’Ivoire (PPA-CI), né en octobre 2021, a pris l’initiative de célébrer chaque 31 mars la Fête de la Renaissance. Cette commémoration festive magnifie la résistance et ses valeurs, symbolisant la renaissance nationale après une période tumultueuse.

La deuxième édition, se tiendra à Agboville du 29 au 31 mars 2024. L’information a été donnée par Damana Pickass, vice président du PPA-CI lors d’une conférence de presse tenue ce mardi 9 janvier 2024 à Cocody, comme sur place constaté par KOACI.

Selon Damana Pickass, les autorités administratives et politiques de la Région de l’Agneby-Tiassa ont accordé les autorisations nécessaires, soulignant le soutien à cet événement historique.

Il a fait savoir que les festivités débuteront avec l’arrivée des délégations nationales et étrangères le 29 mars. Un village de la Renaissance sera ouvert à leur visite, offrant un espace d’échanges et de partage. Des ateliers, animés par les femmes du PPA-CI, aborderont les thèmes essentiels de cette célébration.

Le jour principal, le 31 mars, sera marqué par un défilé coloré qui se terminera en présence du Président Laurent Gbagbo. La cérémonie solennelle suivra, avec des allocutions significatives, dont celle très attendue du Président du PPA-CI Laurent Gbagbo. Ce moment marquera la clôture de la 2ème édition de la Fête de la Renaissance.

Engagement en vue de 2025

Le PPA-CI, dès cet instant, comme l’a annoncé Damana Pickass se prépare pour les défis à venir en vue des élections de 2025. Face à des enjeux démocratiques en déclin et des conditions de vie dégradantes, le parti de Gbagbo appelle à une mobilisation sans précédent. La Fête de la Renaissance devient, selon le conférencier une plateforme pour renforcer l’influence politique du PPA-CI, rappelant la vision de Laurent Gbagbo: “Quelle politique d’autonomisation pour le peuple africain au XXIe siècle?”

Enfin, Pickass a fait savoir que la fête de la Renaissance à Agboville s’annonce comme un événement clé dans l’histoire de la Côte d’Ivoire, symbolisant la renaissance nationale après une période de turbulences.

Enfin, l’ancien secrétaire général du PPA-CI, débarqué de son poste récemment a affirmé que cet engagement envers la démocratie, la liberté, et la résilience souligne l’importance de cette célébration annuelle dans la construction d’un avenir prometteur pour la nation ivoirienne.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here