Son meeting annulé à Yopougon, retour d’exil de Guillaume Soro, le président du Cojep Blé Goudé «Le Pays sort d’un traumatisme, on n’a pas besoin qu’on nous fasse peur»

3
Son meeting annulé à Yopougon, retour d'exil de Guillaume Soro, le président du Cojep Blé Goudé «Le Pays sort d'un traumatisme, on n'a pas besoin qu'on nous fasse peur»
Son meeting annulé à Yopougon, retour d'exil de Guillaume Soro, le président du Cojep Blé Goudé «Le Pays sort d'un traumatisme, on n'a pas besoin qu'on nous fasse peur»

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Charles Blé Goudé, a tenu le weekend dernier, avec ses amis, le deuxième congrès de son parti, le Cojep.

Un an après son retour en Côte d’Ivoire, Charles Blé Goudé, condamné à 20 ans de prison pour de faits relatifs à la crise postélectorale 2010-2011, s’est exprimé hier lundi 27 novembre 2023 sur le média d’Etat français “France 24”.

Président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep), Blé Goudé a déploré l’annulation de son meeting du dimanche 26 novembre 2023 à Yopougon. Ce meeting devraoit marquer la fête de son retour en Côte d’Ivoire.

Sauf que les autorités ivoiriennes ont annulé ce meeting pour des raisons de sécurité. Charles Blé Goudé dit douter de ces raisons sécuritaires.

Alors que d’autres manifestations ont eu lieu à Abidjan et à l’intérieur du Pays, le président du Cojep fait savoir qu’il n’a pas compris pourquoi ces deux poids, deux mesures.

Concernant la fin d’exil de l’ancien Premier ministre Guillaume Soro, qui est de retour sur le sol africain avec ses visites au Niger et au Burkina Faso, Blé Goudé martèle « la Côte d’Ivoire sort d’un traumatisme. On n’a pas besoin qu’on nous fasse peur encore. Je demande que tout cela se règle par la voie du dialogue ».

Selon Blé Goudé, l’ex-président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, en exil depuis 2019 et sous le coup d’une condamnation à la prison à perpétuité pour atteinte à la sûreté de l’État, est un fils du pays. Il a invité les autorités ivoiriennes à un dialogue avec l’ancien chef de la rébellion ivoirienne.

« Je ne peux pas me mêler de ce débat, je ne sais pas trop de quoi il s’agit en ce qui concerne ce qui oppose M. Guillaume Soro aux autorités ivoiriennes, mais le moins que je puisse dire, c’est que la Côte d’Ivoire sort d’un traumatisme, on n’a pas besoin qu’on nous fasse peur. Il faut régler tout cela dans un sens pacifique, par la voie du dialogue. Guillaume Soro est un fils de la Côte d’Ivoire, Quel que soit le problème qui se pose, mon souhait est que tout cela se règle par la voie du dialogue ! Il faut éviter toutes les confrontations inutiles. La Côte d’Ivoire n’a pas besoin de ça », a-t-il affirmé.

Enfin, interrogé sur sa prise de distance avec l’ancien président Laurent Gbagbo, le président du Cojep, Charles Blé Goudé lâche « On ne reste pas lieutenant à vie. On devient colonel, puis un jour général. Je ne suis plus lieutenant, je suis le chef d’un parti politique ».

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here