Tensions autour de l’arrivée de Simone à Accra, des pro-Gbagbo et membres du MGC à couteau tiré sur la présence de l’ex-députée d’Abobo au Ghana

9
Tensions autour de l'arrivée de Simone à Accra, des pro-Gbagbo et membres du MGC à couteau tiré sur la présence de l'ex-députée d'Abobo au Ghana
Tensions autour de l'arrivée de Simone à Accra, des pro-Gbagbo et membres du MGC à couteau tiré sur la présence de l'ex-députée d'Abobo au Ghana

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Simone Gbagbo et Marie-Claude Kraidy au Congo-Kinshasa (Ph KOACI)

Le voyage en terre ghanéenne de l’ancienne première dame Simone Gbagbo à Accra est au centre des tensions entre proches de cette dernière et des responsables du Parti des peuples Africains -Côte d’Ivoire (PPA-CI) de Laurent Gbagbo.

Simone Gbagbo prend part depuis le mercredi 23 mars 2022 à Kinshasa en République démocratique du Congo au 4ᵉ Forum des Femmes Entrepreneures.

Du Congo-Kinshasa, Simone Gbagbo devrait s’envoler pour le Ghana le 30 mars 2022 où elle y séjournera jusqu’au lundi 4 avril 2022.

Sauf qu’avant l’arrivée de l’ex-première dame à Accra, la tension semble être montée d’un cran entre des pro-Gbagbo et des proches de Simone Gbagbo.

Au centre de cette incompréhension, l’organisation de l’arrivée de l’ancienne députée d’Abobo en terre ghanéenne.

En effet, l’antenne du Ghana du Mouvement des générations capables (MGC) veut être l’organisatrice principale de cette arrivée de leur leader à Accra, tout en ignorant leurs camarades du PPA-CI.

Chose que la coordination en exil du parti de Laurent Gbagbo dirigée conduite par Idriss Ouattara ne voit pas d’un bon œil.

En effet, selon les informations en notre possession, Idriss Ouattara, chef de file des exilés pro-Gbagbo au Ghana, estime que la rupture idéologique constatée entre Simone Gbagbo et son futur ex-époux (procédure de divorce en cours, Ndlr) n’entache pas que lui et ses camarades soient associés à l’organisation de l’arrivée de celle qu’ils considèrent toujours comme leur « Première dame » soient écartés.

De l’autre côté, KOACI apprend de sources proches de l’antenne locale du Mouvement des générations capables, l’implication dans l’organisation de l’arrivée à Accra de la native de Moossou ne serait pas une nécessité. Ce qui n’est pas de nature à plaire à Idriss Ouattara et ses camarades du PPA-CI qui n’entendent pas se laisser faire.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here