Violences lors des Régionales dans le Gbôklè, le casseur des urnes à Sassandra écope de deux ans de prison ferme

3
Violences lors des Régionales dans le Gbôklè, le casseur des urnes à Sassandra écope de deux ans de prison ferme
Violences lors des Régionales dans le Gbôklè, le casseur des urnes à Sassandra écope de deux ans de prison ferme

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Les violences ont éclaté le jour du vote des Régionales 2023 dans le Gbôklè. Les images diffusées sur les réseaux sociaux, ont montré un homme en train de casser des urnes et de déchirer des listings d’émargement dans des bureaux de vote de la commune de Sassandra et aussi de la sous-préfecture.

Un acte dénoncé par le Président de la Commission Électorale Indépendante (CEI), Ibrahime-Coulibaly Kuibiert qui avait annoncé de donner une suite judiciaire à cette affaire.

Narcisse Nado dit « Barbe noire » dont-il s’agit, était donc recherché par les Forces de l’ordre. Nous apprenons qu’il a été appréhendé à San Pedro.

Présenté devant le tribunal de première instance de San Pedro, l’intéressé a été condamné, le mercredi 11 octobre 2023, à deux ans de prison ferme.

Cette peine est assortie de cinq ans de privation de ses droits. Il a été aussi condamné à payer 3 millions de FCFA d’amende à la Commission Électorale Indépendante (CEI).

Donatien Kautcha, Abidjan

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here