CAN-2022 : la Côte d’Ivoire piétine l’Algérie, les champions en titre éliminés

7
CAN-2022 : la Côte d'Ivoire piétine l'Algérie, les champions en titre éliminés
CAN-2022 : la Côte d'Ivoire piétine l'Algérie, les champions en titre éliminés

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Dans un match où rien n’est allé dans le sens des Algériens, la Côte d’Ivoire l’a largement emporté jeudi face à l’Algérie (3-1). Le champion d’Afrique en titre sort donc de la CAN-2022 dès le premier tour. Dans l’autre match, la Guinée équatoriale a pris le meilleur sur la Sierra Leone (1-0) et se qualifie pour les 8es.

Soirée catastrophique sur tous les plans pour l’Algérie. L’équipe de Belmadi et Mahrez a été dominée, jeudi 20 janvier, par une Côte d’Ivoire appliquée et soucieuse d’éliminer un concurrent au titre (3-1). Le champion d’Afrique sort donc sans gloire du tournoi. La Guinée équatoriale, quant à elle, a remporté son duel des outsiders face à la Sierra Leone (1-0) pour s’arroger la deuxième place du groupe E.

L’Algérie avait pourtant débarqué au Japoma Stadium avec la ferme intention d’en finir avec son manque d’efficacité devant le but, qui dure depuis le début de l’aventure au Cameroun. Riyad Mahrez et ses coéquipiers prennent le match en main, faisant tourner le ballon pour trouver la faille dans la défense ivoirienne. Un puissant coup franc du Mancunien termine dans le mur (3e).

Ce sont cependant les Ivoiriens qui vont placer la première banderille : Konan effectue un petit numéro côté gauche avant de centrer à ras de terre. Pépé est là pour reprendre le ballon, mais son tir passe au-dessus de la barre de M’Bolhi (8e).

Si l’Algérie a largement la possession, elle peine encore à convertir : Bounedjah rate un retourné acrobatique (18e) tandis que Bennacer trouve le poteau (21e). Les Éléphants sont plus cliniques : sur un beau mouvement côté droit, Nicolas Pépé est lancé dans la surface. L’attaquant d’Arsenal sert Franck Kessié en retrait, crucifie Mbohli (22e, 1-0).

Rien ne va pour l’Algérie

Le début d’une longue impuissance pour les Champions d’Afrique en titre. Incapables d’inquiéter Ali Sangaré, ils voient même leurs adversaires doubler la mise avant la mi-temps. Sur un coup franc de Serge Aurier, Sangaré est oublié par la défense et Mbohli ne peut rien faire (2-0, 39e).

Après le passage au vestiaire, l’Algérie revient la première sur le terrain. Les joueurs se parlent beaucoup, comme déterminés à inverser le score. Mais au coup de sifflet, c’est Konan qui tire le premier boulet de canon dans les gants de Mbohli (46e).

Sur une contre attaque très rapide des Ivoiriens, Nicolas Pépé arme une reprise dans la surface algérienne. Mais M’Bolhi est sur la trajectoire et préserve un mince espoir pour les siens dans cette partie (51e) que Nicolas Pépé enterre quelques minutes plus tard (3-0, 54e).

Rien ne semble aller dans le sens de l’Algérie dans cette soirée. Riyad Mahrez voit même son penalty repoussé par le montant gauche d’Ali Sangaré (60e). Alors qu’on croit les Algériens résignés, les Fennecs marquent enfin leur premier but dans cette Coupe d’Afrique. Sur corner, le ballon arrive sur Atal, côté droit dans la surface, qui remise au centre. Bendebka est là pour placer une tête à bout portant (70e, 3-1). Sur l’action suivante, Ali Sangaré s’affaire pour éviter le retour de l’Algérie.

Match référence de la Côte d’Ivoire

La match s’enflamme enfin. La Côte d’Ivoire croit se mettre à l’abri, mais le but de Kessié est annulé pour un hors-jeu logique au départ de l’action (76e). Ali Sangaré claque ensuite une énorme occasion au-dessus de sa transversale (81e). Les dix dernières minutes sont de cet acabit, avec des coups d’éclats de part et d’autres, dont un but d’Haller refusé pour hors-jeu.

C’est un coup de tonnerre donc au Japoma Stadium de Douala. L’Algérie sort de la Coupe d’Afrique après être passée complètement au travers de la compétition. Et l’histoire se répète : le champion d’Afrique 2019 est éliminé au 1er tour, comme en 1992 après son sacre en 1990. La Côte d’Ivoire quant à elle tient son match référence après avoir assuré deux fois le service minimum. Les Éléphants seront un adversaire de poids dans la compétition.

La Guinée équatoriale qualifiée sans forcer

À Limbé, le match entre les deux trouble-fêtes du groupe E, la Sierra Leone et la Guinée équatoriale, avait tout d’un 16e de finale. Dès l’entame, le Nzalang Nacional a assis sa domination et fait le jeu, la Sierra Leone se contentant le plus souvent d’envoyer de longs ballons devant, sans grand succès, et de miser sur les coups de pied arrêtés.

Avant la pause, c’est donc logiquement que les équato-guinéens concrétisent, d’une frappe lointaine de Ganet en pleine lucarne (37e, 1-0). Le match s’anime un peu à l’heure de jeu, quand les Sierra-Léonais refont surface et parviennent à se montrer un peu plus dangereux. Les fautes aussi se multiplient. La Sierra Léone jette ses dernières forces dans la bataille et obtient même un penalty en fin de match, mais le gardien Owono repousse le tir de Kei Kamara (85e). Le score en reste là et la Guinée équatoriale s’impose logiquement face à la Sierra Leone. Le Nzalang Nacional est directement qualifié pour les 8es de finale.

Les résultats de ce soir font un autre heureux : les Comores. Le petit archipel, qui vit son premier tournoi continental, va également connaître son premier huitième de finale.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here