Côte d’Ivoire : Les élections de la FIF dans l’impasse, et si le président de la FIFA nomme son candidat pour mettre fin à la « comédie » de Dao Gabala et se consacrer à la CAN ?

2
Côte d'Ivoire : Les élections de la FIF dans l'impasse, et si le président de la FIFA nomme son candidat pour mettre fin à la « comédie » de Dao Gabala et se consacrer à la CAN ?
Côte d'Ivoire : Les élections de la FIF dans l'impasse, et si le président de la FIFA nomme son candidat pour mettre fin à la « comédie » de Dao Gabala et se consacrer à la CAN ?

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Jamais de mémoire un président de la FIFA s’est autant intéressé au football africain y compris ses fédérations comme l’Italo-Suisse, Gianni Infantino.

Après avoir imposé le sud-africain, Patrice Motsepe à la présidence de la Confédération Africaine de Football (CAF), c’est désormais sur le football ivoirien qu’il a les yeux rivés.

Il a d’abord dissout le comité électoral pour avoir appliqué les textes de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) adoptés par les clubs. Ensuite, il a mis en place un comité de Normalisation, dirigé par Madame Dao Mariam Gabala et qui prend les ordres depuis Zurich et des conseillers officieux tapis dans l’ombre à Abidjan.

Par ces dernières manœuvres en ce qui concerne les futurs textes, c’est désormais un président de l’instance dont le siège se trouve à Treichville que le président de la FIFA veut imposer aux acteurs du football ivoirien.

Au nom d’une certaine démocratie que l’on pourrait assimiler au néo-colonialisme, Gianni Infantino, réduit le nombre de parrainages et supprime la caution pour la candidature à la présidence de la FIF ce qui existe ailleurs…

Une ingérence qui ne pourrait prospérer sur le vieux continent, qu’il veut faire avaler aux sportifs ivoiriens. Avec sa femme de main, Mariam Dao Gabala, qui use de tous les stratagèmes dont elle seule a le secret, pour prendre les décisions de l’Italo-suisse comme la parole de l’évangile , loin des réalités footballistiques ivoiriennes qu’elle et ses collaborateurs ignorent d’ailleurs…

Gianni veut-il vraiment que la crise qui secoue le football ivoirien depuis des années prenne fin ?

La mission de la FIFA qui est annoncée en Côte d’Ivoire le 1er décembre prochain devra répondre à cette question.

Dans le cas contraire, qu’elle vienne annoncer au footeux ivoiriens, que tous leurs agissements n’ont pour seul but que de mettre à la tête de la FIF son candidat connu de tous.

Désormais on voit le dos du nageur, alors que le président de la FIFA nomme rapidement son candidat pour que les Ivoiriens se consacrent sur la CAN prévue en janvier au Cameroun et mettre fin à la « comédie » de Dao Gabala et son CONOR.

Donatien Kautcha, Abidjan

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here