La législation du corridor écologique de Taï vulgarisée auprès des parties prenantes locales

8
La législation du corridor écologique de Taï vulgarisée auprès des parties prenantes locales
La législation du corridor écologique de Taï vulgarisée auprès des parties prenantes locales

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Taï, 29 sept 2022 (AIP) – Les autorités et leaders communautaires impliqués dans le processus de création du corridor écologique ont bénéficié d’une formation sur le cadre législatif et la réglementation qui régit la mise en place et la future gestion de cette Réserve naturelle volontaire (RNV), lors d’un atelier de formation, mardi 27 septembre 2022, à la préfecture de Taï.

Conduite par Marina Bayeba, chercheur associé au Centre suisse de recherche scientifique (CSRS), cette formation juridique s’est déclinée en trois thématiques.

Après un bref rappel du contexte de création du corridor écologique, Mme Bayeba a abordé avec les participants d’abord la protection et la gestion des ressources naturelles, ensuite les fondements juridiques des accords de conservation et enfin la réglementation qui régit la gestion des conflits liés au ressources naturelles.

Président de la jeunesse communale de Taï, Riaux Tiekpan a, lors des séances de questions-réponses, suggéré la mise en place et le suivi de mécanismes de gestion rapide des conflits homme-faune pour optimiser la sécurisation à la fois du corridor écologique et des populations riveraines de cette aire protégée.

Des nombreux échanges, il ressort que les participants apprécient l’approche inclusive par laquelle le processus de création a commencé et s’achemine vers son terme.

Les autorités locales présentes n’ont pas manqué d’inviter les parties prenantes à s’approprier les spécificités de la législation et de la réglementation en vigueur pour un corridor écologique des plus modernes, productifs et durables.

Et pour cause, la restauration de la connectivité écologique entre les aires protégées du complexe transfrontalier Taï-Grebo-Sapo, tout entier en dépend, avec les compensations de la biodiversité qui s’y rattachent.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here