Ports d’Abidjan et San Pedro, les dockers en colère menacent de tout paralyser , les raisons

6
Ports d'Abidjan et San Pedro, les dockers en colère menacent de tout paralyser , les raisons
Ports d'Abidjan et San Pedro, les dockers en colère menacent de tout paralyser , les raisons

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Une crise est susceptible de naître dans les ports d’Abidjan et de San Pedro. La raison, les dockers menacent de tout paralyser. Ils l’ont signifié à la presse le samedi 22 juin 2024, lors d’une conférence au siège de la Centrale Syndicale « Humanisme » à Adjamé-Williamsville, comme constaté sur place par KOACI.

Ils dénoncent la non-application effective de l’ordonnance No 023-719 du 13 septembre 2023 portant réforme des Impôts sur les traitements, salaires, pensions et rentes viagères à la charge des salariés, par le Syndicat des Entrepreneurs de Manutention des Ports d’Abidjan et de San Pedro (SEMPA).

Pour les dockers qui ont intégré un taux de 1, 2 % de leurs salaires bruts mensuels au titre de l’ITS durant six décennies, le prélèvement actuel des Impôts tels que reformés car ne constituant aucunement un nouvel Impôt, réduit les salaires de l’ordre de 16% à 24%.

« La SEMPA veut que les dockers prennent en charge les trois types d’Impôts, cela a aujourd’hui des répercussions sur nos salaires par quinzaine. Les prélèvements vont de 10.000 à 60.000 FCFA sur des salaires de 100.000 FCFA », ont-ils révélé.

Pour ces derniers, il y a manifestement une envie de l’employeur de paralyser le décret qui vise à améliorer leurs conditions de vie et de travail.

Les dockers souhaitent un retour à la table de négociation et invitent le SEMPA à arrêter les prélèvements qui ont débuté le 15 juin 2024.

« Nous ne refusons pas de payer les impôts. Nous voulons que le SEMPA reviennent à la formule initiale en attendant de régler les problèmes en cours », ont-ils plaidé avant de menacer.

« Si nous ne sommes pas écoutés, nous allons déposer un préavis de grève dans les prochains jours. La grève s’imposera à nous et elle sera déplorable pour l’économie ivoirienne », ont signifié l’ensemble des 8000 dockers des Ports d’Abidjan et de San Pedro.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here