Se faisant passer pour un agent de l’ONPC, un faussaire épinglé le jour de son anniversaire

1
Se faisant passer pour un agent de l'ONPC, un faussaire épinglé le jour de son anniversaire
Se faisant passer pour un agent de l'ONPC, un faussaire épinglé le jour de son anniversaire

Africa-Press – Côte d’Ivoire. Fin de parcours pour un faussaire qui, durant plusieurs mois, s’est fait passer pour un agent de l’Office National de la Protection Civile (ONPC) et a ainsi grugé des dizaines d’usagers. La puce, comme indiqué par dans les sources sécuritaires, a été mise à l’oreille des autorités de l’ONPC lorsque au mois de juin 2022, un usager dont l’entreprise est située au Km 22 sur l’autoroute du nord, s’est présenté avec de faux documents signés par le faussaire Kouassi Kouadio Edmond, à la Direction Générale de l’ONPC quand il lui a été rappelé de se mettre à jour en matière de sécurité incendie.

Après vérification, il a été découvert que la nature des documents et la signature du Directeur Général de l’ONPC Amankou Kassi Gabin sur les documents étaient fausses. Le DG de l’ONPC a donc instruit ses collaborateurs de suivre le dossier et informer les autorités compétentes afin de mettre le grappin sur l’individu et ses complices qui grugent les usagers de l’office.

Après plusieurs tentatives vaines, les investigations ont permis de le coincer le jour de son quarantième anniversaire de naissance, puisqu’il est né le 29 septembre 1982 et vit à Anyama.

Se sachant probablement recherché à Abidjan, le faussaire et ses complices avaient en effet mis le cap sur l’intérieur du pays. Le mercredi 28 septembre 2022, il a récidivé en se signalant du côté de Sikensi où il serait entré en contact avec les responsables d’une entreprise chinoise à qui il a recommandé de se mettre à jour et a exigé une forte somme d’argent.

Les responsables lui ont alors donné rendez-vous pour le lendemain jeudi afin de lui remettre la somme demandée, mais ont pris le soin d’informer l’ONPC qui a dépêché sur les lieux une équipe en civil.

Une fois au bureau, comme prévu le jeudi 29 septembre dernier, il sera coincé par les vrais agents de l’ONPC et la police qui a retrouvé en sa possession, plusieurs faux agréments signés et d’autres documents falsifiés. Il est désormais aux mains de la police en attendant de répondre de ses actes devant la justice puisqu’une plainte contre lui avait été déposée en son temps par le DG de l’ONPC.

C’est le lieu de rappeler aux usagers que pour tout acte auprès de l’ONPC, ils peuvent se rendre à son siège ou appeler à partir des contacts sur son site Internet. En ce qui concerne les cabinets intervenant dans le cadre de la sécurité-incendie, il leur faut des agréments et aux propriétaires d’établissements recevant du public (ERP), des certificats de conformité.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here