Songon-Dagbé, après la consultation populaire largement en faveur de Nangui Magès, le préfet d’Abidjan attendu pour la décision finale

12
Songon-Dagbé, après la consultation populaire largement en faveur de Nangui Magès, le préfet d'Abidjan attendu pour la décision finale
Songon-Dagbé, après la consultation populaire largement en faveur de Nangui Magès, le préfet d'Abidjan attendu pour la décision finale

Africa-Press – Côte d’Ivoire. La consultation populaire, phase d’ailleurs capitale pour la désignation, par l’administration, d’un chef du village en situation de conflit sur la succession, a fini par avoir cours ce jeudi 2 Juin 2022 à Songon-Dagbé, village situé dans la commune de Songon.

Une rencontre présidée par le Commandant Stéphane Guiriga, Sous-préfet de Songon, et en présence d’un huissier de justice, au cours de laquelle les deux factions de Tchagba, notamment l’équipe aux affaires depuis deux ans et dirigée par Nangui Thomas Magès ainsi que la faction contestataire conduite par Mobio Daba Pierre, ont admis unanimement la légitimité du doyen d’âge (ndlr: Nanan) André Légué Mouadja.

Or, conformément aux us et coutumes en pays Atchan, la désignation d’un individu par le Nanan, ne souffre d’aucune contestation. Et ce jeudi, le choix du doyen d’âge s’est porté sur Nangui Thomas Magès, comme chef de village de Songon-Dagbé. Un choix des garants des us et coutumes, dont tous, dans ce faubourg Atchan, restent convaincus, sera entériné par l’administration préfectorale d’Abidjan. Du moins si on s’en tient à la loi ivoirienne N 2014-428 du 14 Juillet 2014 portant statut des Rois et chefs traditionnels en son article 3 qui stipule que :

« Les Rois, les Chefs de province, les chefs de canton, les chefs de tribu et les chefs de village sont désignés suivant les Us et coutumes dont ils relèvent « .

La balle, après la consultation populaire, reste entre les mains du préfet d’Abidjan, grâce à qui, on ose l’espérer, à Songon-Dagbé, il n’y aura pas de grognes et grincements de dents après la délivrance de l’arrêté préfectoral, comme c’est le cas en ce moment dans tous les villages Atchans du District d’Abidjan.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Côte d’Ivoire, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here