Le nouveau voyage de la Chine, une nouvelle opportunité pour la coopération sino-djiboutienne

2
Le nouveau voyage de la Chine, une nouvelle opportunité pour la coopération sino-djiboutienne
Le nouveau voyage de la Chine, une nouvelle opportunité pour la coopération sino-djiboutienne

Africa-Press – Djibouti. – Interview avec S.E.M. Hu Bin, Ambassadeur de Chine à Djibouti –
La Nation : Récemment, le Parti communiste chinois a tenu avec succès son 20eCongrès national. Qu’est-ce que ce Congrès pouvez apporter au développement de la Chine dans le futur ?
Hu Bin : Le 20e Congrès national du Parti communiste chinois est un congrès extrêmement important qui a lieu au moment critique où la Chine s’engage dans le nouveau voyage vers l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne, l’objectif du deuxième centenaire, celui de la République populaire de Chine en 2049.En portant haut le drapeau, en mettant en commun les forces, en promouvant la solidarité et le dévouement, ce Congrès revêt une grande importance historique dans le processus de développement du PCC et de la Chine.

Le rapport présenté par le Secrétaire général Xi Jinping dans le Congrès est un manifeste politique et un programme d’action pour le PCC, visant à conduire le peuple chinois multiethnique à une nouvelle victoire du socialisme à la chinoise, ainsi qu’un plan scientifique des objectifs et des politiques générales pour le développement de la Chine dans la période à venir. J’aimerais faire la présentation suivante à la lumière de cet important rapport.

L’orientation du développement de la Chine est mieux clarifiée. Le Congrès a établi que la tâche centrale du PCC dans la nouvelle ère et le nouveau voyage est d’unir et de conduire le peuple chinois multiethnique pour réaliser l’objectif du deuxième centenaire, soit de faire de la Chine un grand pays socialiste moderne dans tous les domaines, et pour promouvoir de manière exhaustive le grand renouveau de la nation grâce à la modernisation chinoise. La voie du développement de la Chine est nettement tracée. La modernisation chinoise susdit partage non seulement des points communs avec la modernisation des autres pays, mais possède aussi, et surtout, des caractéristiques chinoises basées sur les réalités concrètes du pays, soulignées par cinq points : la grande taille de sa population, la Chine fera en sorte que sa population de plus de 1,4 milliard accède à une société plus moderne ; la prospérité commune du peuple tout entier, la Chine s’efforce de faire en sorte que toute la population partage les fruits du développement, tout en évitant résolument que se crée une polarisation sociale ; l’équilibre entre la civilisation matérielle et spirituelle, la Chine s’engage à renforcer les conditions matérielles nécessaires à ce que la population mène une vie heureuse et à développer énergiquement une culture à caractère avancé pour assurer une grande richesse matérielle et spirituelle du peuple ; une coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature, la Chine s’engage à protéger la nature et les écosystèmes et à poursuivre un développement durable ; la poursuite de la voie du développement pacifique, la Chine ne suit pas l’ancienne route empruntée par certains pays pour réaliser leur modernisation à travers la guerre, la colonisation ou le pillage, et veille à poursuivre notre propre développement dans le cadre du maintien de la paix et du développement dans le monde. La direction du développement de la Chine est plus réconfortée. Un nouvel organe central de direction a été élu à l’issu du 20e Congrès, et le camarade Xi Jinping a été réélu Secrétaire général du Comité central. Le PCC, avec le camarade Xi Jinping en son centre, conservera toujours son esprit vigoureux et progressiste, prendra fermement en main le destin du développement et du progrès de la Chine, unira et conduira le peuple chinois à poursuivre

énergiquement et résolument notre marche en avant, et s’efforcera de créer un avenir encore plus brillant.

Dans la situation complexe et turbulente du monde actuel, quelle politique étrangère le Congrès a-t-il établie ?

Comme l’a souligné le Président Xi Jinping dans son rapport, le courant de l’histoire marqué par la paix, le développement, la coopération et le principe gagnant-gagnant dans le monde est irrésistible. D’autre part, les déficits en matière de paix, de développement, de sécurité et de gouvernance continuent de se creuser et la société humaine est confrontée à des défis inédits. Le monde se trouve de nouveau à un carrefour de l’histoire et son avenir dépend du choix de tous les peuples.

Face aux changements et aux défis du monde, le PCC a une fois de plus fait part au monde de la position diplomatique cohérente de la Chine : la Chine poursuit depuis toujours la préservation de la paix mondiale et la promotion du développement commun, et s’engage dans la construction d’une communauté de destin pour l’humanité dans le but de construire un monde où la paix est durable, la sécurité est universelle et la prospérité est commune, un monde ouvert et inclusif, un monde propre et beau.

La Chine sera toujours un bâtisseur de la paix mondiale. En poursuivant résolument sa politique extérieure d’indépendance et de paix, elle déterminera toujours sa position et ses politiques en faisant, dans le cours des événements, la distinction entre ce qui est juste et ce qui est erroné, et continuera à défendre les normes fondamentales régissant les relations internationales ainsi que l’équité et la justice internationales. Son développement permettra aux forces en faveur de la paix dans le monde de gagner du terrain. Elle ne prétendra jamais à l’hégémonie ni à l’expansion, quel que soit son niveau de développement. La Chine sera toujours un contributeur au développement mondial. En appliquant sa politique fondamentale d’ouverture sur l’extérieur et en poursuivant une stratégie d’ouverture mutuellement bénéfique, elle offrira sans cesse de nouvelles opportunités au monde par son nouveau développement et œuvrera à la construction d’une économie mondiale ouverte, de manière à apporter plus de bénéfices aux autres peuples.

Un appel à un développement et une prospérité communs est fait par l’Initiative pour le Développement mondial. Elle est disposée à investir davantage de ressources pour promouvoir la coopération en matière de développement global, s’engage à réduire l’écart Nord-Sud, et à accorder un soutien et une aide solides aux pays en voie de développement pour accélérer leur développement. La Chine sera toujours un défenseur de l’ordre international. Elle prendra une part active au développement et à la réforme du système de gouvernance mondiale, appliquera la conception de gouvernance mondiale dite « concertation, synergie et partage », défendra un véritable multilatéralisme, favorisera la démocratisation des relations internationales et fera évoluer la gouvernance mondiale dans un sens plus juste et plus raisonnable.

Elle invite la communauté internationale à porter la vision de sécurité commune, intégrée, coopérative et durable par l’Initiative pour la Sécurité mondiale et invité. Elle invite sincèrement tous les pays du monde à faire rayonner les valeurs communes à toute l’humanité que sont la paix, le développement, l’équité, la justice, la démocratie et la liberté et à surmonter ensemble des défis planétaires de toutes sortes.

La Chine étant le plus grand pays en développement, la continuité, la stabilité et la durabilité de ses politiques intérieures et extérieures sont une aubaine pour le monde. Une Chine responsable, honnête, compatissante et responsable injectera certainement une forte stabilité et une énergie positive dans un monde en pleine tourmente.

Quelles nouvelles opportunités le Congrès apportera-t-il à la coopération entre la Chine et les pays africains, dont Djibouti ?

Comme l’a dit le Président Xi Jinping dans son rapport, nous vivons dans une époque pleine de défis, mais aussi pleine d’espoir. Dans le nouveau voyage, le peuple chinois souhaite travailler main dans la main avec le peuple africain pour ouvrir un avenir plus radieux à l’humanité. Le rapport réaffirme également que la Chine, attachée à une juste conception de l’équilibre entre l’équité et l’intérêt propre ainsi qu’au principe de « sincérité, pragmatisme, amitié et franchise », renforcera la solidarité et la coopération avec les autres pays en voie de développement.

Le PCC attache une grande importance aux échanges et à la coopération avec les partis des pays africains dont Djibouti pour les intensifier sur la base des principes d’indépendance, d’égalité totale, de respect mutuel et de non-ingérence dans les affaires intérieures d’autrui. Il entend saisir l’occasion de son 20e Congrès national pour continuer à renforcer les échanges d’expériences en matière de gouvernance et promouvoir le développement et le progrès communs.

La Chine continuera à travailler avec les pays africains, dont Djibouti, pour mettre en œuvre les neuf programmes de coopération sino-africaine, promouvoir la coopération de « la Ceinture et la Route » de haute qualité, poursuivre la mise en œuvre de l’Initiative pour la paix et le développement dans la Corne de l’Afrique, travailler ensemble pour promouvoir le développement et la sécurité et construire une communauté de destin sino-africaine plus étroite dans la nouvelle ère.

La Chine et Djibouti sont de bons amis et partenaires qui coopèrent sincèrement, et leur coopération future est pleine d’espoir. Récemment, S.E.M. Président Ismail Omar Guelleh a adressé à S.E.M. Président Xi Jinping les félicitations pour sa réélection au poste de Secrétaire général du Comité central du PCC, déclarant que les relations entre nos deux nations ont fait l’objet d’un processus continu de développement sans précédent, avec en prime des partenaires stratégiques, gagnant-gagnant, étendus à tous les secteurs d’activité.

Le Secrétaire général du RPP et Ministre des finances du gouvernement, S.E.M. Ilyas Moussa Dawaleh, a également adressé les mêmes félicitations à son homologue du PCC.

Je suis convaincu que le partenariat stratégique entre la Chine et Djibouti, sous l’égide et la direction du Président Guelleh et du Président Xi Jinping, continuera à atteindre de nouveau palier dans un large éventail de domaines au bénéfice des deux pays et des deux peuples.

Propos recueillis par Kenedid Ibrahim

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Djibouti, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here