Boanamary – Trois cent mille arbres plantés dans la mangrove

6
Boanamary - Trois cent mille arbres plantés dans la mangrove
Boanamary - Trois cent mille arbres plantés dans la mangrove

Africa-PressDjibouti. Pour clore la célébration de la Journée internationale de l’écosystème des mangroves, une grande action a mobilisé hier tous les acteurs du développement durable.
La région Boeny est la première zone littorale à cultiver 5 000 ha de mangroves selon l’engagement de la politique générale du ministère de l’Environnement et du développement durable. Plus de cent millions de palétuviers ont été plantés durant la campagne 2020-2021. Hier, plus de trois mille personnes ont participé au reboisement en, mettant en terre trois cent mille jeunes plants à Antsararivotra, selon l’agenda de la célébration de la Journée Internationale. Une grande action qui a permis de mobiliser tous les acteurs directs et indirects du développement durable à travers les ministères impliqués.
Une visite du site de démonstration de reforestation de mangroves a ensuite été organisée à Ambatolampy, dans le fokontany d’Ambatomalama du district de Mahajanga II. C’était aussi l’occasion pour les autorités ministérielles d’inaugurer les lampadaires solaires dans le fokontany. Les associations de femmes ont également été dotées de matériel de tissage de soie, tandis que les pêcheurs du village, leurs époux, ont reçu des gilets de sauvetage.
« Le travail de ces associations respecte l’environnement, valorise les ressources naturelles et, surtout, améliore leurs conditions de vie et leurs ressources. Outre les bénéfices directs pour les femmes investies dans la production de la soie, leurs époux sont aussi impliqués directement dans la promotion et la réhabilitation de la mangrove », déclare la ministre de l’Environnement et du développement durable, Baomihavotse Vahinala Raharinirina.
« L’exploitation durable de l’environnement assure l‘autonomie alimentaire. L’envi­ronnement nous fait vivre, les mangroves assurent la survie de nombreuses familles », conclut pour sa part le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, Fanomezan­tsoa Lucien Ranarivelo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here