Houangni Ambouroue : «Le président a remis de l’ordre dans le pays»

4
Houangni Ambouroue : «Le président a remis de l’ordre dans le pays»
Houangni Ambouroue : «Le président a remis de l’ordre dans le pays»

Africa-Press – Gabon. Plus de trois ans après le retour d’Ali Bongo au Gabon après l’accident vasculaire cérébral (AVC) dont il a été victime en octobre 2018, Pascal Houangni Ambouroue estime qu’il a repris les choses en main et a su rétablir l’ordre dans le pays.

À l’entendre, Pascal Houangni Ambouroue estime qu’en l’absence d’Ali Bongo, victime d’un AVC en octobre 2018 à Riyad (Arabie Saoudite), le désordre régnait au Gabon. «Le président étant revenu, il a remis de l’ordre dans le pays», a en effet soutenu samedi 30 juillet l’élu du premier arrondissement de Port-Gentil, à l’occasion d’une rencontre avec sa base politique à Libreville.

«Vous pouvez constater tout ce qu’il se passe, malgré les critiques de nos opposants qui n’ont jamais prouvé qu’ils sont en capacité de faire le développement ; ce développement que le président de la République est en train de rattraper, parce que nos illustres présidents, le feu Léon Mba et le feu Omar Bongo, ont insufflé une certaine dynamique. Aujourd’hui, le président lance le Plan d’accélération de la transformation», a déclaré le membre du comité permanent du bureau politique du PDG, par ailleurs ministre de la Communication.

AVC et volonté du Seigneur

Pascal Houangni Ambouroue estime également que le fait que le chef de l’État ait pu réchapper de son AVC relevait de la volonté divine. «Le 24 octobre 2018, quand Ali Bongo Ondimba a eu son AVC, le pays pensait que c’était son chant du cygne, le chant du cygne étant la dernière œuvre d’un auteur. Mais le Seigneur en a décidé autrement. Il a décidé de ce qu’Ali Bongo Ondimba revienne ici au Gabon, encore plus fort, pour mener à bien l’émergence qu’il souhaite, mais surtout son programme d’égalité des chances qui voudrait que les plus nantis accompagnent les plus démunis et que les plus démunis sortent de la pauvreté», a-t-il défendu.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here