L’armée achemine des médicaments à Franceville

2
L’armée achemine des médicaments à Franceville
L’armée achemine des médicaments à Franceville

Africa-Press – Gabon. Un avion militaire des forces armées gabonaises a acheminé dimanche une cargaison de médicaments destinés aux provinces du Haut Ogooué et de l’Ogooué Lolo quasiment isolées suite à l’interruption du trafic ferroviaire depuis le 23 décembre après un glissement de terrain qui a sérieusement endommagé le chemin de fer Transgabonais.

« Le gouvernement a pris des dispositions pour ravitailler les populations », a déclaré le Dr Anges Mimbindzou, Directeur de l’agence du médicament qui a supervisé l’embarquement des dits médicaments dans l’aéronef.

Les médicaments seront en priorité distribués dans les hôpitaux publics de Paul Moukambi à Koula Moutou et Amissa Bongo à Franceville. Ils seront également mis à la disposition des officines privées des deux provinces.

Jeudi, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a annoncé avoir ordonné une intervention immédiate des forces de défense et de sécurité pour soulager les populations des provinces impactées par la suspension de la circulation des trains.

Peu avant cette annonce, le groupe CECA Gadis, principal importateur et distributeur du pays a sollicité le concours du gouvernement pour l’aider à acheminer ses stocks dans les deux provinces.

« Nous suggérons que des trains partent d’Owendo avec des marchandises jusqu’à la gare de Booué. Que ces marchandises soient ensuite chargées dans des camions conteneurs pour la gare de transbordement avec le train en provenance de Franceville. Nous assumons les tarifs des deux trajets par train sauf le déchargement, le chargement et le transfert vers l’autre train », a déclaré Jean Bernard Boumah, Directeur général du groupe CECA Gadis au sortir d’une rencontre avec le ministre du Commerce.

Les provinces du Haut Ogooué et de l’Ogooué Lolo font face à des graves pénuries. Pas de carburant, pas de gaz, rareté de certains produits de base dans les supers marchés.

Les conséquences économiques sont énormes. La circulation du manganèse est totalement à l’arrêt. Le Gabon est 2ème producteur mondial du manganèse avec 11 millions de tonnes derrière l’Afrique du sud.

Camille Boussoughou

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here