Contentieux à la Fegafoot : Le TAS douche les espoirs de Jérôme Efong Nzolo

6
Contentieux à la Fegafoot : Le TAS douche les espoirs de Jérôme Efong Nzolo
Contentieux à la Fegafoot : Le TAS douche les espoirs de Jérôme Efong Nzolo

Africa-Press – Gabon. Le contentieux né de la dernière élection à la tête de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), il y a près d’un an, a été vidé par le Tribunal arbitral de sport (TAS). Dans une décision rendue publique, lundi 27 mars, le TAS a rejeté le recours introduit par Jérôme Efong Nzolo qui contestait la réélection de Pierre-Alain Mounguegui en avril 2022 à Lambaréné.

Le Tribunal arbitral de sport (TAS) vient de mettre fin au long feuilleton né du contentieux entre Jérôme Efong Nzolo et Pierre-Alain Mounguengui au sortir de l’élection du président de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), tenue en avril 2022 à Lambaréné.

Statuant contradictoirement sur la question le 27 mars, «le TAS a rejeté l’appel déposé par Jérôme Efong Nzolo à l’encontre de la décision n°006/FEGAFOOT/CDRME/ du 10 mai 2022 de la Commission des recours en matière électorale de la Fédération gabonaise de football», a déclaré l’instance en charge des résolutions des conflits dans le domaine sportif.

Jérôme Efong Nzolo été opposé à Pierre-Alain Mounguegui qui postulait pour son troisième mandat à la tête de la Fegafoot, lors de l’élection tenue à Lambaréné en avril 2022.

Selon les résultats rendus publics par la Commission électorale, Jérôme Efong Nzolo avait été déclaré perdant avec un écart de six voix sur 33 votants. Convaincu que le scrutin avait été émaillé de plusieurs irrégularités, le candidat malheureux avait saisi le TAS afin de contester la réélection de son concurrent.

Pour bétonner son recours, Jérôme Efong Nzolo avait évoqué entre autres, «la partialité de la Commission électorale et une inégalité de son concurrent ». Des arguments dont le TAS semble ne pas avoir pris en compte avant de rendre sa décision. Sachant que le verdict du TAS n’est susceptible d’aucun recours, le camp de l’arbitre international devrait sans doute abandonner la bataille. C’est du moins ce que laisse entendre son avocat-conseil.

«Nous avons reçu notification de la décision hier précisément. Donc, nous prenons acte du rendu du TAS. Mon client continuera à œuvrer pour le développement du football gabonais dans la position qu’il communiquera sous peu. La décision est définitive il n’y a pas de recours possible. Donc en bon sportif, on se soumet à la décision du TAS», a déclaré maitre Aimery Bongho Mavoungou.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here