E3MG : 104 étudiants en 4 promotions d’ingénieurs et techniciens de 2016 à 2021

3
E3MG : 104 étudiants en 4 promotions d’ingénieurs et techniciens de 2016 à 2021
E3MG : 104 étudiants en 4 promotions d’ingénieurs et techniciens de 2016 à 2021

Africa-Press – Gabon. L’École des mines et de la métallurgie de Moanda (E3MG) peut se targuer d’un bilan honorable. De 2016 à 2021, l’établissement a reçu 104 étudiants en quatre promotions d’ingénieurs et de techniciens, contribuant ainsi à améliorer l’employabilité dans le pays et au-delà.

En six ans d’existence, l’École des mines et de la métallurgie de Moanda (E3MG) peut se targuer d’un bilan honorable. Depuis sa création en 2016, l’établissement, symbole d’un partenariat public-privé exemplaire entre l’État gabonais, le groupe Eramet et sa filiale la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), a formé une centaine d’ingénieurs et techniciens. «Le crédo de l’E3MG, c’est l’employabilité, c’est ce qui fait toute la différence. Elle aide les étudiants dans l’obtention d’un premier emploi», a récemment affirmé le directeur général de l’E3MG.

«De 2016 à 2021, l’école a reçu 104 étudiants en quatre promotions d’ingénieurs et de techniciens. Sur les 102 ayant obtenu leur parchemin, 91 sont en activité, dont près de 50 à Comilog,10 à Nouvelle Gabon Mining et le reste dans d’autres entreprises. Au regard de ces éléments, le taux d’employabilité à ce jour est près de 90%. Il y a encore quelques-uns sur le bas-côté, en quête d’un premier emploi. L’école les aide dans cette quête, selon ses possibilités», a ajouté Christian Boupassia.

L’E3MG est une grande école d’application se positionnant entre l’université et le monde du travail. Symbole d’un véritable partenariat public privé, elle a pour vocation de former des ingénieurs de spécialité en 20 mois et des licences professionnelles en 12 mois, dans les domaines des mines et du traitement de minerais. «L’école dispose d’un amphithéâtre pouvant accueillir jusqu’à 150 personnes en plus des salles de cours. En revanche, le campus compte en tout soixante chambres individuelles où sont logés tous nos étudiants. Le nombre de chambres étant un point faible, nous envisageons d’augmenter la capacité d’accueil du campus et diversifier ses activités», a-t-il conclu.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here