enceinte et battue à mort pour avoir désobéi à son conjoint

1
enceinte et battue à mort pour avoir désobéi à son conjoint
enceinte et battue à mort pour avoir désobéi à son conjoint

Africa-Press – Gabon. Alcoolique et coutumier des violences conjugales, Justin Guioula Goulouba alias Tchitcho, sans-emploi, croupit depuis quelques jours à la prison centrale de Mouila où il attend son jugement après avoir tabassé à mort sa concubine, Mireille Mindouli, mère de quatre enfants et en attente d’un cinquième, qui avait osé lui tenir tête.

Cette fois, il est allé beaucoup trop loin et sa punition devrait être à la hauteur de son acte. En attendant son jugement, Justin Guioula Goulouba, qui s’est récemment vu délivrer un mandat de dépôt par le procureur après son arrestation par les gendarmes de la brigade de Mandji, dort en prison à Mouila depuis quelques jours. Il est accusé d’avoir tué sa compagne, alors que celle-ci était enceinte.

Les faits rapportés par le quotidien l’Union se seraient passés au quartier dit Château, dans le chef-lieu du département de Ndolou. Récemment, le présumé qui se fait appeler «Tchitcho» aurait surpris sa concubine Mireille Mindouli dans un bar en compagnie d’une de ses amies. Une attitude que l’homme n’aurait pas appréciée, au point de le faire savoir aux deux copines avant d’enjoindre sa «femme» à quitter les lieux. Le refus opposé par celle-ci l’aurait mis dans une colère noire. Sa réaction n’aurait été que trop prévisible: sur place, il s’est mis à la rouer de coups sans tenir compte le moins du monde à son état.

Selon nos confrères, Justin Guioula s’est tellement acharné sur sa compagne que celle-ci a perdu connaissance, au point qu’il a fallu la conduire en brouette, d’abord à leur domicile puis au centre médical où rien n’a pu être fait pour la sauver. Elle aurait reçu de nombreux coups au visage…et au ventre. Sans-emploi, Mireille Mindouli était mère de quatre ans, dont trois avec son bourreau. Sa première fille, âgée de 11 ans, était issue d’une précédente union.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here