Le Gabon accueille la réunion ordinaire du Comité consultatif général du Cames

4
Le Gabon accueille la réunion ordinaire du Comité consultatif général du Cames
Le Gabon accueille la réunion ordinaire du Comité consultatif général du Cames

Africa-Press – Gabon. Du 15 au 17 juillet 2024, Libreville, la capitale gabonaise, sera le théâtre de la réunion ordinaire du Comité consultatif général (CCG) du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames). Cet événement s’inscrit dans le cadre de la 46e session des Comités consultatifs interafricains, ayant pour thème «Construisons le Cames que nous voulons».

La 46e session des Comités consultatifs interafricains du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames) se poursuit avec un nouvel élan à Libreville, Gabon. Après l’ouverture des activités le 1er juillet dernier, via visioconférence, consacrée à l’évaluation des dossiers de candidature par les Comités techniques spécialisés (CTS), la réunion ordinaire du Comité consultatif général (CCG) se tiendra en présentiel du 15 au 17 juillet 2024.

Cette réunion sera dirigée par le Pr Ahmadou Aly Mbaye, recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, et président du CCG du Cames. Les participants, composés de recteurs, présidents d’universités, directeurs de centres de recherche, et directeurs généraux des organismes membres du Cames, se pencheront sur les points à l’ordre du jour, visant à renforcer la coopération académique et scientifique, tout en traçant l’avenir de l’enseignement supérieur dans l’espace Cames.

Le CCG, en tant qu’instance consultative de pilotage académique et scientifique du CAMES, se réunit régulièrement pour aborder les enjeux critiques de l’enseignement supérieur et de la recherche dans les pays membres. Pour cette 46e session, le Secrétariat général du CAMES a reçu 1518 dossiers de candidature d’enseignants-chercheurs et chercheurs provenant de 94 universités de 13 pays membres. Les candidatures sont majoritairement masculines avec 84,12% d’hommes et 15,88% de femmes.

Les dossiers soumis couvrent divers domaines: Lettres et Sciences humaines (573), Médecine-Pharmacie-Odontostomatologie-Médecine vétérinaire (211), Sciences naturelles-Agronomie (318), Mathématiques-Physique-Chimie (135), Sciences économiques et Gestion (122), Sciences juridiques et politiques (85), Sciences et Techniques de l’ingénieur (63), et Sciences et techniques des activités physiques et sportives – Jeunesse et Loisirs (11). Ces dossiers seront examinés pour leur inscription sur les listes d’aptitude du Cames.

Cette session est une opportunité clé pour renforcer les capacités académiques et scientifiques de la région, alignant les objectifs de développement des pays membres avec les standards internationaux. Les discussions et les décisions qui en émergeront joueront un rôle crucial dans l’avenir de l’enseignement supérieur et de la recherche en Afrique.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here