Pas de saturation hospitalière mais vigilance

2
Pas de saturation hospitalière mais vigilance
Pas de saturation hospitalière mais vigilance

Africa-Press – Gabon. Le ministre de la Santé, accompagné du coordonnateur technique du Copil-Coronavirus et de la présidente du Comité national de vaccination contre le Covid-19, a visité le 30 décembre les sites de traitement des malades Covid-19 (Sicov) de l’hôpital de campagne du stade d’Angondjé et du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL). Selon lui, les structures ne sont pas encore saturées mais la vigilance reste de mise.

«Pour l’instant, les structures ne sont pas encore saturées et nous leur avons demandé de faire preuve de vigilance», a déclaré le ministre de la Santé le 30 décembre, à l’issue d’une visite des sites de traitement des malades Covid-19 (Sicov) de l’hôpital de campagne du stade d’Angondjé et du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL). Alors que le Gabon fait face à la 4e vague du Covid-19, avec à la clé de milliers de contaminations, Guy-Patrick Obiang est allé «évaluer l’état des préparatifs des structures pour juguler les effets de la 4e vague».

Selon le dernier rapport du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil-Coronavirus), le pays a enregistré du 27 au 28 décembre 1 163 nouveaux cas positifs sur 5 089 tests réalisés dans les 9 provinces du pays. Soit un taux de positivité de 22,8%. Ainsi, 42 personnes sont hospitalisées dont 15 en réanimation pour détresse respiratoire et principalement des personnes ayant des comorbidités et des personnes non-vaccinées. «C’est tout l’intérêt de demander aux personnes qui ont des comorbidités de se faire vacciner», a déclaré le ministre de la Santé. «Au niveau du CHU de Libreville nous avons enregistrés 2 décès ce matin et malheureusement, se sont des personnes non vaccinées», a-t-il fait savoir.

A l’issue de sa visite, Guy-Patrick Obiang «a instruit les responsables des structures visitées d’élaborer des états de besoins en consommables, médicaments et bouteilles d’oxygène pour une meilleure prise en charge des patients».

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Gabon, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here