les acteurs de la société civile s’approprient du Plan de référence intérimaire

15
les acteurs de la société civile s’approprient du Plan de référence intérimaire
les acteurs de la société civile s’approprient du Plan de référence intérimaire

Africa-Press – Guinée. Après le coup d’État du 5 septembre 2021, le gouvernement de Transition a élaboré un Programme de référence intérimaire qui couvre la période 2022/2025. C’est dans ce contexte que des acteurs de la société civile ont été invités par le département de l’Economie, des finances et du plan, à prendre part à un atelier de concertation sur le Programme de référence intérimaire, ce mercredi, 24 août 2022, dans un réceptif hôtelier de la place.

Dans son discours d’ouverture, le Secrétaire général du département de l’Economie, des finances et du plan, Abdoulaye Touré, représentant le ministre Moussa Cissé, a exhorté les acteurs de la société civile à s’approprier du document et au besoin à apporter des amendements pour lui donner une plus grande chance de réussite.

« Comme vous le savez, le gouvernement a élaboré un programme de référence intérimaire qui est la déclinaison en action des opérations de développement pendant la transition. La société civile est invitée à prendre part à l’examen de ce document afin de recueillir ses commentaires et observations mais aussi recueillir sa contribution pour la finalisation de ce document, au regard de l’importance et de la place qu’occupe la société civile dans notre pays. Ce document a déjà fait l’objet de partage avec les partenaires au développement qui, à leur tour, ont déjà apporté leurs contributions et des commentaires. Cette fois-ci, nous voulons lui donner un caractère participatif en impliquant non seulement la société civile mais aussi le secteur privé. Ce document, une fois fini, servira de cadre unique d’intervention à la fois pour le gouvernement et les partenaires au développement ».

De son côté, le Directeur national de la planification et de l’économie rurale du ministère de l’Economie, des finances et du plan, Dr Hassane Diallo, a précisé que l’idée d’organiser cet atelier est de donner une possibilité à la société civile et le secteur privé d’enrichir le Programme de référence intérimaire.

« Cet atelier est organisé dans le cadre de la finalisation du Programme de référence intérimaire (PRI) qui est un document rédigé par le gouvernement de transition. L’idée est de recueillir les avis et contributions des acteurs de la société civile et du secteur privé. Après la société civile, ce mercredi, nous allons nous entretenir avec les acteurs du secteur privé pour pouvoir enrichir le document élaboré. Ce, pour permettre à toutes les couches de se retrouver dans ce programme », a expliqué ce technicien du département de l’économie, des finances et du plan.

Après les acteurs de la société, représentés par une cinquantaine de membres, ce sera le tour des représentants du secteur privé de participer, demain jeudi 25 août 2022, à cette séance de concertation.

Ce programme de référence intérimaire qui s’étend de 2022 à 2025 a pour objectifs de décliner de manière opérationnelle, la feuille de route du Gouvernement en actions cohérentes dans les différents secteurs ; de disposer d’un référentiel unique pour l’allocation des ressources budgétaires ; de se doter d’un outil de dialogue avec les partenaires au développement ; et de définir un cadre de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre des actions découlant de la mise en œuvre de la feuille de route.

L’avant-projet du PRI a été validé par le Conseil des Ministres en sa session du 02 juin 2022. Il comprend : un état des lieux, une analyse diagnostique, une théorie du changement, une description des modalités de mise en œuvre, de suivi-évaluation et d’approbation ainsi qu’une analyse des risques. Ce cadre stratégique a été complété par un cadre opérationnel détaillé du ministère de l’économie, des finances et du plan, en tenant compte de la participation et des contributions des autres départements.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Guinée, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here